Séance jeune public Dépendances : Charlot fait une cure :: Mercredi 08 juin à 16h

Lorsqu’il s’est agi d’inclure un film accessible au jeune public dans le cycle « Dépendances », au vu de l’aptitude innée des jeunes pousses à développer des comportements addictifs (doudous bienvenus dans la salle), les débats sont allés bon train. Puis, naturellement, nous en sommes venus à envisager celui qui est à l’origine de la dépendance au cinéma de nombre d’entre nous, Charles Chaplin. Âmes sensibles, ne pas s’abstenir : l’humanité splendide de Chaplin va encore se déployer sur grand écran dans ce joyau burlesque qu’est Charlot fait une cure.

Mercredi 8 juin à 16h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

Séance jeune public dans le cadre du programme Kinetica

À partir de 5 ans

Charlot fait une cure
Charles Chaplin – 1917, États-Unis, 30 minutes, Muet

Charlot est alcoolique notoire, et se trouve, sans raison apparente, à entamer une cure de santé dans une station thermale.
C’est un film de la période Mutual de Chaplin. Encore dépendant, pour le coup, d’un studio (c’est après la Mutual qu’il fondera United Artists avec Fairbanks, Griffith et Pickford), Chaplin bénéficiait d’une liberté néanmoins folle et quasiment absolue au sein de la Mutual. Le travail s’organisait souvent de la façon suivante : arrivée le matin sur un plateau, organisation d’un gag, tournage dudit gag (et quand on les voit, on ne peut que comprendre que certains d’entre eux ont pris des heures à se régler), et à partir de ce gag, le désir du suivant se créait, et ainsi de suite, jusqu’à épuisement du filon, et passage au film d’après. L’écriture, le scénario dans tout ça ? Néant. (Chaplin commencera à scénariser ses films à la toute fin de la période Mutual, quand il se dirigera vers des durées plus longues.)
L’harmonie et la cohérence de ces films Mutual tient donc à la personne même de Chaplin, à ce corps inouï, dont chaque mouvement semble tenir du miracle, toujours au bord de la dislocation, de la chute, et qui pourtant tient bon, rebondit, esquive. La précision des cadrages, la rigueur du montage, le rythme exemplaire. Et la beauté des personnages de Chaplin, toujours marginaux, mais qui toujours, au sein des situations les plus violentes, amères ou tristes, peuvent faire exister la part de bonté qui est en eux.
Alors on rit, de joie, d’étonnement, de cette liberté qui s’offre à nos yeux.

:: Les tarifs des projections cinéma

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec adhésion
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

Adhésion annuelle à l’association : à partir de 5€
La carte 10 séances + adhésion annuelle : 40€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance

> Voir toutes les séances cinéma

Advertisements