Institut de la mécanique des turbulences #4 :: Vendredi 17 juin à partir de 18h00


« Notre oreille réclame sans cesse de plus vastes sensations acoustiques. La musique piétine en s’efforçant vainement de créer une nouvelle variété de timbres. Il faut rompre à tout prix ce cercle restreint de sons purs et conquérir la variété infinie des sons-bruits. Je ne puis guère réprimer trop longtemps mon désir fou de créer enfin une véritable réalité musicale en distribuant à droite et à gauche de belles gifles sonores, enjambant et culbutant violons et pianos, contrebasses et orgues gémissantes ! Sortons !  »
C’est Luigi Russolo, précurseur de la musique concrète et électronique, qui dans l’art du bruit (1913) vous invite personnellement à cette semaine du 14 au 19 juin au Videodrome 2. Retenons qu’il était peintre aussi et que l’image tiendra sa place dans cette programmation imaginée avec la classe du conservatoire d’électroacoustique de Pascal Gobin, l’association DodesKaden, Data. Nous vous proposons donc d’assister à la rencontre fortuite, des machines à projeter du son et de l’image, de pièces du répertoire de l’électroacoustique et de films dits expérimentaux.

 

Vendredi 17 juin à partir de 18h00
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille

18h – entrée libre
:: LABORATOIRE DE L’OUÏE

Et parce que la vie bat son plein à ces endroits de rencontre, un laboratoire de l’ouie précédera chaque soirée proposant en live, des improvisations de projections sonores et filmiques.

 

20h30 – entrée à prix libre
:: INSTITUT DE LA MECANIQUE DES TURBULENCES

Programme enchâssé de pièces du répertoire d’électroacoustique et de films expérimentaux.
Les pièces d’électroacoustique seront toutes interprétées en live et diffusées sur un acousmonium.

:: Film
Sur un air de Charleston
Jean Renoir – 1927, France, 21min (35mm ou en video)

En 2028, un savant africain décide d’explorer les terres inconnues d’Europe. Son aéronef atterrit sur une colonne Morris dans un Paris dévasté, retourné à l’état sauvage. Là, il est capturé par une autochtone qui l’accroche à un poteau et se met à danser. Le savant reconnait cette «ᅠdanse primitive des Blancsᅠ» et demande à l’apprendre. Après une danse endiablée, il repart avec la jeune femme dans son aéronef.

 

:: Musique électroacoustique
Les filles du sommeil

Georges Boeuf – 1987, France, 30 min 34

« Danae », « Leda », « Serpent d’eau », « L’épousée », tableaux de Gustav Klimt où les femmes sont selon l’expression de Kawata, « les belles endormies ». Ces femmes sont seules : elles s’abandonnent au sommeil et à leurs rêves érotiques. C’est alors que l’or, la nuit, l’eau et les voiles deviennent des matières complices de cette riche et vibrante solitude.
Texte extrait de la pochette du disque GMEM Effect input .

 

:: Film : Asyl
Kurt Kren – 1975, Autriche, 6min (16mm)

Un paysage se transforme au rythme des saisons et commence doucement à décliner sous l’influence de l’éloignement technique. En résultent d’étonnants effets en trois dimensions, comme si l’écran devenait une sorte de caisse sur laquelle s’asseoir, dans laquelle des éléments d’une photographie en mouvement sont interchangeables

 

:: Musique électroacoustique : Dedans Dehors
Bernard Parmegiani – 1977, France, 22 min 24

« la notion de métamorphose est l’un des principes qui conduit le déroulement de cette suite : les métamorphoses entre les sons reflètent des changements : passages fluide-solide (eau/glace/feu) ; ou des mouvements flux/reflux/vague, inspiration/expiration ; ou encore des passages intérieur-extérieur (porte/individu/foule). Ainsi l’objet perçu n’est-il pas tout à fait celui-que nous aurions souhaité qu’il fût.Notre musique nous rapproche des uns en même temps qu’il nous éloigne des autres : à chacun son dedans » (B.P.)

 

:: Film : Money
Henri Hills – 1985, Etats -Unis, 15min (16mm)

Money, une oeuvre condensée à l’extrême déclinant de multiples points de vue, est un document sur la situation de la pratique du «contemporain» parmi les poètes, les musiciens et les danseurs dans le New York des années 80.
Avec: John Zorn, Diane Ward, Carmen Vigil, Susie Timmons, Sally Silvers, Ron Silliman, James Sherry, David Moss, Mark Miller, Arto Lindsay, Pooh Kaye, Fred Frith, Alan Davies, Tom Cora, Jack Collom, Yoshiko Chuma, AbigaiI Child, Charles Berstein, Bruce Andrews.

 

 

> Voir toutes les séances du cycle de l’institut de la mécanique des turbulences à Videodrome 2

 

 

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités