Séance jeune public : Aventure lunaire par le Mélies tchèque :: Mercredi 4 mai à 16h

Primé à Locarno et comptant près de deux millions d’entrées dans son pays, Le Baron de Crac est un film majeur du cinéma tchèque. Le scénario, brillant, est mené avec un sens du rythme, du contrepied, du raccord inattendu et du gag ne laissant aucun répit au spectateur. Humour, inventivité, poésie, imagination… Un vrai chef-d’œuvre.

 

Mercredi 4 mai à 16h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille

Séance jeune public dans le cadre du programme Kinetica

À partir de 8 ans

 

Le baron de Crac
Karel Zeman – 1961, République Tchèque, 1h23, VOstFR
En posant le pied sur la lune, le cosmonaute Toník ne s’attendait pas à rencontrer ses illustres prédécesseurs Impey Barbicane, Cyrano de Bergerac et le Baron de Crac. Croyant avoir affaire à un autochtone, le Baron décide de l’emmener sur Terre pour lui faire découvrir les beautés des civilisations terrestres. Ils atterrissent à Constantinople où ils délivrent la belle Bianca secrètement éprise de Toník. Le trio échappe au Sultan furieux et se retrouve dans une avalanche d’aventures et de rencontres pittoresques…

Au début des années 1960, Zeman est au sommet de son art. Au cours des années précédentes, il a formé une équipe de techniciens fidèles, forgé son propre style immédiatement reconnaissable, et atteint une reconnaissance mondiale. En ce sens, Le Baron de Crac est l’aboutissement de toutes ses recherches formelles. Zeman y mêle  jeu d’acteurs, animation (de marionnettes et de dessins) et effets spéciaux. Le tout dans un monde visuellement dérivé des illustrations de Gustave Doré pour l’édition de 1862 du Baron de Münchhausen.
Les raisons qui ont mené la critique à surnommer Zeman « Le Méliès tchèque » sont liées à son style-même : jeux de perspective alignant les éléments de sa mise en scène – fragments de décoration, acteurs, accessoires, toiles de fond… – dans l’axe de la caméra de manière à suggérer l’illusion d’effets merveilleux.

:: À propos du réalisateur
Karel Zeman
naît en Bohème en 1910. Très vite, il abandonne ses études de commerce pour devenir dessinateur publicitaire, métier qu’il exerce en France de 1930 à 1936. En 1946, il achève son premier court métrage, Rêve de Noël, véritable début de sa carrière. Le succès populaire rencontré par son personnage satirique, Monsieur Prokouk et la prouesse technique de son film Inspiration (1949), où il anime du verre soufflé, en font une des figures les plus importantes du cinéma d’animation tchèque. En 1954, il affirme son esthétique personnelle en mélangeant prise de vues réelles et techniques d’animation dans Voyage dans la préhistoire. En 1958, Aventures fantastiques, adaptation de Jules Verne, lui vaut une consécration internationale. Zeman s’inspirera de Gustave Doré pour Le Baron de Crac, adaptation satirique du Baron de Münchausen. L’Arche de M. Servadac en 1970 est l’apogée de cette période. Vers la fin de sa carrière, il s’intéresse à la technique plus classique du dessin animé pour donner naissance, entre autres, à Sindbad, inspiré des Contes des Mille et une nuits. Il meurt à Gottwaldov (Zlin) en 1989.

 

:: Les tarifs des projections cinéma

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec adhésion
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

Adhésion annuelle à l’association : à partir de 5€
La carte 10 séances + adhésion annuelle : 40€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance

 

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités