Graceland : Carte blanche à Sara Millot :: Dimanche 15 novembre à partir de 18h


En résonance avec l’exposition Graceland, qui se tient à la compagnie du 14 novembre au 19 décembre, Videodrome 2 propose une carte blanche à Sara Millot. Une programmation qui explore la fabrique de l’homme occidental en s’attachant à ses temples, ses rituels et ses totems contemporains. Une plongée dans le monde des simulacres et des paradis artificiels où l’on croise les monstres de Disney, des candidates au titre de Miss France, des speakerines, des culturistes, des croque­morts et des hippocampes.

 

Dimanche 15 novembre à partir de 18h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

En présence de Sara Millot

 

:: 18h
La bande anonyme
Sara Millot – 2006, France, 14 min

La première des trois formes de société dont se détache, comme d’un arrière-plan sombre et primitif, notre société basée sur l’amitié personnelle et l’amour, est ce qu’on appelle la bande anonyme. Elle apparaît chez de nombreux invertébrés comme les seiches et les insectes, et même l’homme peut, dans certaines conditions déterminées, retomber en panique à l’état de la bande anonyme et ainsi régresser.

Disneyland, mon vieux pays natal
Arnaud des Pallières – 2000, France, 46 min

« En entreprenant à mon tour ce voyage, j’ai en moi ce matin comme une petite zone d’inquiétude ». Arnaud des Pallières transfigure une journée passée à Disneyland pour réaliser un film de commande pour Arte en une balade mélancolique et morbide dont surgissent, derrière les simulacres, les angoisses profondes de solitude et de désolation dans un univers où la vanité recoupe le mercantilisme. lI fige un rêve et distord les immenses sourires des poupées de Disney, monstres tristes qui content l’histoire du joueur de Flûte de Hamelin, celle de l’île des Plaisirs de Pinocchio, celle d’adultes évidés de leurs désirs et d’enfants consommateurs.

 

:: 21h
L’hippocampe
ou Cheval Marin
Jean Painlevé – 1934, France, 13 min

« Cinéaste de l’apparence, Painlevé, comme d’autres contemporains, ne s’attache qu’aux caprices des formes et aux jeux de la lumière, et ne s’aventure pas dans le terrain d’hypothétiques spéculations psychologiques sur ses effigies. Il y a chez Painlevé une heureuse réciprocité entre l’animal et l’humain, toute dépourvue de condescendance. » Le réalisateur d’avant-garde, à mi-chemin entre la recherche artistique et la science, a réalisé plus de 200 films dont les plus célèbres sont incontestablement ceux qu’il consacre à la faune marine.

I’ll be your mirror
Sara Millot – 2012, France, 50 min

Nous sommes en avant tout à fait comme cela. De bénisseuses nostalgies. C’est au loin, dans des arrières-plans éclatants, qu’ont lieu nos épanouissements. C’est là que sont mouvements et volonté. C’est là que se situent les histoires dont nous sommes des titres obscurs. C’est là qu’ont lieu nos accords, nos adieux, consolations et deuils. C’est là que nous sommes, alors qu’au premier plans, nous allons et venons.

 

:: Sara Millot
Diplômée de Sciences-Po, des Beaux-Arts de Saint-Etienne et de l’école du Fresnoy, studio national des arts contemporains. Co-fondatrice des collectifs Artistes & Associés et DodesKaden. Films conservés en partie dans les collections de Khiasma à Paris et de 68septante à Bruxelles.
Filmographie partielle consultable sur le site de la revue de cinéma Dérives :
Graceland (17 min, 16 mm, Oz Da Traum), Imago mundi (23 min, Super16mm, Film flamme/MP13/ Région PACA/Ville de Marseille/Aaton), I’ll be your mirror ( 50 min, vidéo, Oz Da Traum), De ce monde, nous ne pouvons tomber (26 min, vidéo, Artistes & Associés/ Centre Chorégraphique National de Grenoble/ Ministère de la Culture) , Meredith Monk, dancing voice (26mn, vidéo, Artistes & Associés/ Ministère de la Culture), Public Body, le workshop de Marina Abramovic (26 min, vidéo, Artistes & Associés/ Ministère de la Culture)…
Conçoit des pièces et des installations vidéo : Mandala (Galerie des Filles du Calvaire, Red Brick Warehouse), Les Messagers (Festival Traverse Vidéo), 06.05.07 (Galerie des rencontres Paris-Berlin), Dancing Voice, Singing Body (Galerie Eof, Festival d’art vidéo de Yokohama, Centre d’art contemporain Faux-Mouvement), La bande anonyme (Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand), La nuit remue (Festival Vidéoformes et Nuit des arts électroniques), When will I be famous ? (Musée d’Art Contemporain de Lyon)…

 

:: Le partenaire de l’évènement
Une programmation proposée dans le cadre de Graceland, exposition visible du 14 novembre au 19 décembre à la compagnie, lieu de création.

La compagnie, lieu de création est une structure dédiée aux nouvelles écritures, avec un intérêt particulier porté à l’image contemporaine dans ses dimensions multiples et hétérogènes. Elle est implantée dans le quartier de Belsunce à Marseille depuis 1990. Depuis 1996 elle occupe le local du rez de chaussée du 19 rue Francis de Pressensé, réhabilité par Rudy Ricciotti. Ses activités (déployées au travers de productions d’œuvres, d’expositions d’artistes, de rencontres/débats, de projections, de lectures, d’ateliers de pratiques artistiques, de résidences, de soutien aux artistes régionaux…) visent dans leur diversité à brouiller les frontières sociales inséparables des pratiques et des savoirs (Deleuze sur le tombeau de Foucault) en créant des interstices de création, de réel et d’imaginaire.

:: Les tarifs des projections cinéma

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec l’adhésion annuelle
3€ la séance avec l’adhésion de soutien
2€ pour les enfants et séances du mercredi

adhésion annuelle à l’association : 5€
adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 1h avant le début de chaque séance

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités