Séance jeune public : les maîtres de l’animation russe :: Mercredi 11 novembre à 16h

Si nous connaissons en partie l’école d’animation tchécoslovaque, l’école d’animation soviétique nous est quant à elle assez méconnue. Et pourtant il s’agit surement d’une des plus importantes eu égard aux  incroyables qualités techniques et poétiques de ses productions. Parmi celles-ci nous vous présentons 6 des fleurons de ses grands maitres, peintres, dessinateurs et cinéastes.

 

Mercredi 11 novembre à 16h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

Séance jeune public dans le cadre du programme Kinetica

À partir de 8 ans

 

Le conte des contes
Youri Norstein – 1979, URSS, 27 min

A peu près indescriptible, un film d’animation rare et précieux qui oscille entre les contes de notre enfance et Tarkovski.
On peut difficilement faire plus Russe que ce moyen-métrage assez prodigieux, aux mouvements de caméra impressionnants et à l’inventivité de chaque instant. Partant d’une comptine pour enfant que tous les gamins russes connaissent, Youri Norstein raconte des bribes de vie à travers les souvenirs enfouis d’un poète, aidé par les pérégrinations du petit loup gris de la chanson.
Ce film a été couronné « Meilleur film d’animation de tous les temps et de tous les pays » par l’Académie de l’Art Cinématographique et Acifa, Hollywood, Los Angeles, 1984


Le voyage de la fourmi

Edouard Nazarov – 1983, URSS, 9 min
D’après un conte de V. Bianki sur une fourmi qui doit se presser de rentrer à la maison avant le coucher du soleil.
Une petite fourmi curieuse s’est trop éloignée de la fourmilière et s’est perdue. Comment retrouver la maison avant le coucher du soleil ? Heureusement, les animaux qu’elle va croiser vont faire tout leur possible pour la ramener à bon port.


Le petit déjeuner du roi

Andrei Khrjanovski – 1985, URSS, 10 min
Comment les caprices d’un roi peuvent agiter tout un royaume…

 

 


L’île

Fyodor khitruk – 1973, URSS, 10 min
Histoire d’un homme perdu dans une île inhabitée. Le film décrit les mœurs d’une société capitaliste, de sa cruauté et de son indifférence à l’égard des hommes.
Palme d’or des courts métrages Festival de Cannes 1974.

 


L’hippopotame
Anatoli Petrov – 1968, URSS, 4 min
Un hippopotame vient voir un professeur de musique pour apprendre à chanter. Mais l’élève n’a ni voix ni oreille et n’a plus qu’une solution : avaler le maître…

 


Kelé
Mikhail Aldachine et Pehep Pedmanson – 1988, URSS, 7 min
D’après un conte populaire de Tchekotka (extrême nord-est de la Sibérie)
Deux petites filles partent en forêt. Elles y croisent Kelé, un monstre à six pattes terrifiant et drôle. Mais les petites filles ne vont pas se laisser faire si facilement. Qui sera le plus transformé par cette rencontre ?

 

:: Les tarifs des projections cinéma

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec l’adhésion annuelle
3€ la séance avec l’adhésion de soutien
2€ pour les enfants et séances du mercredi

adhésion annuelle à l’association : 5€
adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 1h avant le début de chaque séance

 

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités