Les Rendez-vous d’Image de Ville #3 :: Vendredi 20 novembre à 18h

Ce troisième Rendez-Vous d’Image de Ville au Videodrome 2 prend une forme un peu particulière, puisqu’il s’inscrit dans le cadre de la 13ème édition du festival Image de Ville, intitulé « Aux marges des villes« , qui se déroule du 13 au 22 novembre à Aix-en-Provence, Martigues, Port-de-Bouc et Marseille.
Au programme : le film documentaire Sempre le stesse cose, de Gaspar Zurita et Chloé Inguenaud, chronique du quotidien de quatre générations de femmes, dans le quartier napolitain de la Sanità.
Une programmation conçue en partenariat avec la Maison de l’architecture et de la ville (MAV) PACA et les Éditions Parenthèses.

 

Vendredi 20 novembre à 18h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

Séance en présence des réalisateurs


Sempre le stesse cose

Gaspar Zurita et Chloé Inguenaud – 2015, France, 1h19
À Naples, dans le quartier de la Sanità, dans une rue en pente, prise entre deux hautes parois de tuf, quatre générations de femmes vivent dans un basso : une pièce, une porte, une fenêtre donnant sur la rue. Les hommes ont abandonné les lieux et les femmes semblent comme captives d’un quotidien éternel.

Cinq femmes filmées sur cinq années : contrairement à ces chiffres qui peuvent faire croire à un exercice oulipien, Sempre le stesse cose est la chronique endurante du quotidien de quatre générations (la dernière encore au sein), confinées dans un petit appartement, un basso du quartier napolitain de la Sanità. La pièce principale fonctionne comme un théâtre de poche, avec sa fenêtre unique qui s’ouvre comme un rideau d’où sort l’appel du boulanger ambulant. Mais le titre indique combien l’approche est exempte de toute complaisance folklorique. Des relations tendues se dessinent entre Giovanna et sa grand-mère, à mesure que l’appartement se confirme gynécée : cacochymes, emprisonnés ou exilés sans leur épouse, les hommes n’existent que hors-champ, comme si le choix de filmer surtout la pièce principale produisait un effet centrifuge. Ménage, escamotage des lits pliants, épluchage devant un feuilleton ou visite de la cousine forte en gueule : la répétition des mêmes tâches produit un saisissant effet de jump cut à des années de distance. Même après une grande ellipse qui révèle un décès et une naissance, le lieu semble si immuable que le remplacement d’un canapé-lit tient de la péripétie. Le film fait ainsi apparaître le retour cyclique des grossesses et de départs précoces des jeunes filles comme relevant presque d’une temporalité de mythe qui transcende les déterminations sociales ou psychologiques. (Charlotte Garson)


:: Les partenaires de programmation

Le projet d’Image de Ville :
Promouvoir un cinéma qui ouvre sur le monde pour animer un espace public de réflexion sur la civilisation urbaine, en organisant deux événements festivaliers annuels et des rendez-vous publics réguliers ;
en élaborant des programmations cinématographiques spécifiques ;
en favorisant l’émergence de projets cinématographiques sur l’architecture et l’espace urbain ;
en proposant des sessions d’éducation à l’image et de formation audiovisuelle sur les questions urbaines.

 

La 13ème édition du festival : « Aux marges des villes »
Une ville en cache d’autres, aussi bien à ses lisières que dans ses plis intérieurs.
Au-delà de son centre historique, la ville aujourd’hui s’étale, toujours plus loin. Mais dans cette fuite en avant, à force de se disperser, la ville demeure-t-elle ville ? Plus elle s’étend, plus elle devient complexe et fragile. Fragmentée et discontinue, elle perd de son unité à mesure qu’elle gagne de nouveaux territoires.
Ne faut-il pas alors changer de regard ? Considérer la marge comme l’avenir du centre, les territoires périphériques et leurs habitants comme l’avenir de la ville contemporaine. En faisant confiance à ces territoires fertiles, laisser surgir et s’exprimer leur richesse et leur humanité.
Et se réinventer un horizon commun.

Rendez-vous du 13 au 22 novembre 2015 pour la 13ème édition du festival Image de Ville : 8 journées de projections, rencontres et débats, à Aix-en-Provence, Martigues, Port-de-Bouc et Marseille.

 

La programmation proposée au Videodrome 2 est conçue en partenariat avec la Maison de l’architecture et de la ville (MAV) PACA et les Éditions Parenthèses.

 

 

> Voir toutes les séances proposées par Image de Ville

 

:: Tarifs des projections cinéma

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec l’adhésion annuelle
3€ la séance avec l’adhésion de soutien
2€ pour les enfants et séances du mercredi

adhésion annuelle à l’association : 5€
adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 1h avant le début de chaque séance

 

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités