Politiquement si simple ! Carte blanche au collectif 360° et même plus :: Mardi 7 avril à 20h


L’émission de radio galère « En quête de cinéma » propose une carte blanche au collectif 360° et même plus. Celui-ci présentera trois de ses documentaires courts d’actualités et rendra également hommage au cinéaste engagé René Vautier, décédé en début d’année 2015, en programmant deux films méconnus.

Mardi 7 avril à 20h00
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan
Entrée à prix libre + adhésion annuelle à 5€
Ouverture de la billetterie à 19h

Au programme :

Techniquement si simple
René Vautier – 1971, 15 min
Un technicien coopérant se remémore son « travail technique » lorsque, durant le conflit algérien, il installait des mines qui tuent encore de nombreux civils. Essai préalable au tournage d’Avoir 20 ans dans les Aurès.

Le terrible voyage
Collectif 360° et même plus – 2010, 10 min
En 2008, en marge du sommet citoyen « Des ponts, pas des murs », le Cercle de silence Paris organise une commémoration des morts aux frontières devant le Conseil d’État.

RESF : un réseau de résistances # 5
Collectif 360° et même plus – 2007, 25 min
Le jeudi 15 mars 2007, le RESF 13 apprend que Sedat Tastan, jeune homme kurde de 19 ans, doit être expulsé le lendemain par avion. Le soir même, un rendez-vous est donné devant le centre de rétention administrative (CRA) du Canet.

Ecce Homo
Collectif 360° et même plus – 2013, 26 min
Le samedi 17 novembre 2012 à Marseille, les partisans du NON au « Mariage pour tous » viennent manifester leur désaccord avec le projet de loi de Taubira. Des contre-manifestants s’invitent au rassemblement.

Le remords
René Vautier – 1975, 12 min
Film miroir de nombreux cinéastes français qui s’autocensurent dans les années 60 et 70 face aux problématiques soulevées par la présence d’immigrés algériens en France.

Le collectif 360° et même plus produit, distribue des films documentaires ou expérimentaux qui s’inscrivent dans le champ social et politique. Sa démarche de création, production et diffusion de film se situe en marge des industries cinématographique et télévisuelles. Attachées à la légèreté du cinéma direct, sensible et réactif à l’actualité, les cinéastes du collectif optent pour des dispositifs de production peu contraignants tout en travaillant à créer des conditions économiques viables et solidaires.

L’émission « En quête de cinéma » :
Production, influences, fabrication, outils, diffusion, économies, organisation, politique… où comment des cinéastes vivent et défendent « un » cinéma.
Une mosaïque de rencontres et de témoignages proposée par Lo Thivolle, Fabrice Coppin, Philip Cartelli et David Yon, le premier lundi tous les deux mois, 21H30-23H sur radio galère, 88.4 FM, Marseille.

 

Publicités