Aflam Ghaddan ! Soirée de soutien à l’association Aflam :: Vendredi 20 novembre à 20h


Courts-métrages, débat et dégustation orientale au Videodrome 2 pour le lancement de la campagne de crowdfunding de l’association Aflam (organisatrice des Rencontres Internationales des Cinémas Arabes à Marseille).
Aflam compte sur vous pour atteindre 20 000 euros avant le 16 décembre, nous aussi nous sommes passés par là, on soutient !

 

Vendredi 20 novembre à 20h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

Entrée à prix libre

adhésion annuelle à l’association : 5€
adhésion de soutien à l’association : 20€
Ouverture de la billetterie 1h avant le début de la séance

 

Soirée animée par Julien Sicard, réalisateur

 

:: Les films projetés

F430
Yassine Qnia – 2015, France, 20 min
Ladhi a de l’argent et veut que ça se sache. Pour ça, il loue une Ferrari et roule dans les rues d’Aubervilliers. Il roule, il roule et roule encore pour qu’on le voie.
Dernier court-métrage de Yassine Qnia, première projection à Marseille !

 

Discipline
Christophe M. Saber – 2014, Suisse, 10 min
Excédé, un père de famille donne une claque à sa fille de 6 ans dans une épicerie. Une cliente, choquée, exprime son désaccord. D’autres clients s’en mêlent.

 

+ film surprise de Julien Sicard

Après les projections, Julien Sicard animera un débat, qui pourra se prolonger autour d’un buffet oriental !

 

:: Le partenaire de programmation

Aflam a toujours eu pour vocation de proposer un regard aussi vaste que possible sur les cultures arabes. Non dans la volonté d’en faire le catalogue, mais dans l’intention d’en proposer une vision plus complexe, plus contrastée et donc plus juste. Aujourd’hui plus que jamais nous refusons l’amalgame, l’analyse dogmatique, le défilement devant le réel.

L’action d’Aflam doit continuer !

Dans le contexte actuel, il nous semble urgent de mettre en lumière cet engagement. Mais en cette période de luttes, un obstacle se profile, de plus en plus menaçant : celui des baisses de subventions publiques. Cette année, les grandes institutions publiques qui nous soutiennent d’ordinaire, ne sont pas toutes au rendez-vous. Du fait de ce contexte économique de crise, comme beaucoup d’autres structures cette année, l’association Aflam fait face à des difficultés financières importantes, qui mettent son activité en péril. Si nous lançons aujourd’hui cette campagne de financement, c’est pour garantir notre existence en 2016, pérenniser et faire évoluer nos actions.

Se réunir pour mieux agir

Si nous avons choisi ce mode d’action participatif, c’est aussi pour affirmer un engagement collectif. Démontrer, par une mobilisation massive autour d’Aflam, que notre combat pour le développement des cinémas arabes en Méditerranée n’est pas l’affaire d’une minorité. Encourager la prise de conscience plus large qu’il est de notre devoir à tous de participer à la reconnaissance des différentes cultures qui font notre société. Faisons de cet engagement une évidence pour que se joue la possibilité d’une société éclairée, multiculturelle, apaisée.
L’aide financière que nous sollicitons aujourd’hui est destinée à renforcer Aflam pour lui permettre de poursuivre ses activités et renouveler ses modes de fonctionnement et ses outils. Profitons de cette campagne pour rebondir, repenser, réinventer Aflam au regard des moyens mis à disposition des entreprises culturelles aujourd’hui.

> Voir toutes les séances proposées par Aflam au Videodrome 2

 

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités