Les projections du mardi 15 au samedi 26 mars


« Il est des choses qui ne doivent être abordées que dans la crainte et le tremblement ; la mort en est une, sans doute ; et comment, au moment de filmer une chose aussi mystérieuse, ne pas se sentir un imposteur ? » Jacques Rivette. De l’abjection, in « Les cahiers du cinéma », n° 120, juin 1961.
Ainsi, il y a 55 ans, la critique pouvait associer la création cinématographique à la morale, librement. Oui, pour ce plan, Untel est un salaud, et son film une abjection. On disait dans ces années-là des choses comme « le découpage est de droite, le montage est de gauche », « le scénario est un document comptable ». Il faut bien prendre la mesure de ce qui s’est perdu depuis, de la difficulté contemporaine à penser le cinéma au-delà du « j’aime, j’aime pas ».
Lire la suite

Publicités

Les projections du mardi 1er au samedi 12 mars


Les Triplettes de Belleville, cela vous parle forcément, c’est par ce film que son auteur est passé du court au long. Et c’est par celui-ci que nous débuterons une semaine entièrement consacrée au travail de Sylvain Chomet. Trois longs, trois courts tel est à ce jour sa filmographie visible.
Lire la suite

Les projections du mardi 2 au dimanche 14 février


Revenons au calendrier grégorien et rappelons que le soleil se faisant rare, il est de coutume chez les cinéphiles de se réfugier dans les salles obscures afin de profiter, durant les frimas de l’hiver, de  la chaleur et de la lumière qui y sont prodiguées (cela vaut bien un bon feu de cheminée). Toujours attentifs à faire de ce lieu un endroit ouvert, un outil propice à pouvoir entamer ou continuer un échange autour du cinéma, nous proposons régulièrement à des spectateurs une carte blanche.
Lire la suite

Les projections du mardi 5 au dimanche 17 janvier


Ces derniers mois, nous avons parcouru avec vous la riche histoire du cinéma soviétique des années 60. En ce début d’année 2016, restons à la même époque mais changeons de destination pour explorer le cinéma grec. Entre la fin de la guerre civile d’après-guerre et le coup d’état des colonels en 1967, les années 60 marquent pourtant un tournant pour le cinéma grec.
Lire la suite