Marseille filmée, formes et histoires Les ateliers de « La Savine », des films d’Adam Said : mercredi 27 avril à 19h


L’un est un écrivain devenu cinéaste, fils de parents juifs polonais, naturalisé marseillais vers l’âge de cinquante ans. L’autre est un acteur, un scénariste né, travailleur social surdoué. Né à Nantes, de parents comoriens, il a émigré lui aussi à Marseille .
Leur rencontre eut lieu dans le centre socio-musical d’une cité des quartiers nord où Daniel habitait, à l’initiative d’une éducatrice spécialisée, Cécile Mininno, que le cinéaste avait contactée, pour l’aider dans une opération mi casting mi documentation. Opération sur laquelle il comptait, pour l’éclairer dans l’écriture d’un scénario dont l’action se passait dans un de ces quartiers. Le film ne se fit pas, mais leur rencontre, et le travail préparatoire qu’ils avaient entrepris, sous forme d’improvisations filmées, montra son potentiel créatif, et leur donna envie de reprendre la recette à leur compte.

Depuis une demie décennie,  Adam Pianko et Daniel Said fabriquent des films de formats différents, courts et long métrage, série destinée au net ou à la télé, tous sur des thèmes voisins, dont l’action se passe sur les mêmes lieux, interprétés par les mêmes habitants. Assez rapidement, incapables de distinguer ce qui est l’apport de l’un et de la contribution de l’autre, ils signent d’un seul et même nom : Adam Said.

 

Mercredi 27 avril à 19h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille

Séance en présence de l’équipe des films


19h
:: Le Sandwitch
Adam Said – 2014, 15 min

Quinze à seize minutes, tourné en moins d’une journée.
Un camion sandwichs est installé au pied d’un bâtiment. Un garçon de treize ou quatorze ans, lui en achète un, et s’efforce de le ramener chez lui, guetté et harcelé tout au long du chemin par ses collègues et amis, avec qui il est bien décidé à ne pas partager.

:: Le sac
Adam said – 2014, 23 min
Deux sacs voyagent en bagages non accompagnés, dans le même train jusqu’à la gare Saint Charles. L’un est destiné à un rappeur distrait et insouciant, à qui sa sœur à envoyé des Samosas qu’elle lui a tendrement confectionnés, ainsi que quelques vêtements qu’elle lui a lavés, mais les deux sacs sont d’un modèle identique, de sorte que ce colis innocent est réceptionné, et vice versa, par le destinataire de l’autre : l’employé angoissé d’un trafiquant d’une substance blanche prohibée. Leur traversée de Marseille, de Saint Charles jusqu’à la cité où ils sont attendus, donne lieu à des situations inattendues.


20h
:: Carmen
Adam Said – 2016, 5 min

Carmen Tienor de Marseille  est une maquette, une déclaration d’intention, une sorte de prémonition en modèle réduit d’une prochaine réalisation : L’adaptation très libre, la délocalisation vers une cité de Marseille, de l’illustrissime opéra de Bizet.

:: Aouine
Adam Said – 2015, 1h10
La vie ordinaire d’une cité populaire, avec ses trafics, ses amours contrariés, son organisation, sa gestion; une jeunesse qui a envie de vivre, et la mort qui frappe quand elle veut.
La réalisation de ce long métrage, à la frontière de la fiction et du documentaire prit beaucoup plus de temps. Trois ou quatre ans. Primé au festival de Tetouan, Prix Spécial du Jury des documentaires, Aouine clôturera le programme de la journée.

 

ID-Adam-Pianko2-150x150
Adam Pianko et Daniel Said


:: Les tarifs des projections cinéma

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec adhésion
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

Adhésion annuelle à l’association : à partir de 5€
La carte 10 séances + adhésion annuelle : 40€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance

 

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités