Images contre nature #1 : focus sur Mark Street :: Vendredi 15 avril à 20h


Cinq films pour rencontrer un réalisateur jouant autant de la pellicule que de la vidéo, attiré par la couleur, la matière et le mouvement quotidien que produit la vie : telle est la proposition de nos amis d’Images Contre Nature, qui dans l’attente du Festival Images contre Nature en juillet prochain à Videodrome 2, nous invitent à une percée expérimentale avec le travail de Mark Street, présent exceptionnellement pour l’occasion.

Vendredi 15 avril à 20h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

Entrée à prix libre
Séance en présence de Mark Street

 

Programme de 5 oeuvres
Mark Street – 1989-2015, États-Unis, 1h06, VOstFR

Cet ensemble de films cherche à faire dialoguer le réel avec l’abstraction. Les pensées intimes avec le monde, dehors. Tout commence par une ferme, et se termine dans les rues trépidantes de la ville. Le son et les images y luttent. En même temps, pris dans leur ensemble, se découvre quelque chose de bien différent.Mark Street

Winterwheat
Mark Street – 1989, États-Unis, 8 min, 16mm
Scènes extraites d’un film éducatif traitant des fermes. Avec la peinture, le film se transforme en un monde effrayant.

Sliding off the Edge of the World
Mark Street – 2000, États-Unis, 7 min, 16mm
Des images de la vie quotidienne abîmées par le traitement photographique. Réalité et abstraction vivent ensemble.

Blue Movie
Mark Street – 1994, États-Unis, 5 min, 16mm
« Found footage » d’un film pornographique. Un rajout de couleurs et une bande­-son imprévue le rendent surprenant.

Collision of Parts
Mark Street – 2008, États-Unis, 15 min, vidéo
Scènes très très courtes (en Super 8, 16mm, digital) arrangées comme une pièce musicale.

Still Here
Mark Street – 2015, États-Unis, 26 min, vidéo
Le cinéaste est d’âge moyen ; son frère est mort, les enfants partent et… il se rencontre, face à lui-même.

 

Mark Street vit actuellement à New­-York. Réalisateur, il est aussi essayiste, curateur ­entre autres pour l’Anthology Film Archives et la Pacific Film Archive­ et professeur.
L’étendue de sa pratique va de l’abstraction (Winterwheat, 1989; Echo Anthem, 1992; Fulton Fish Market, 2004; Trailer Trash, 2008) aux longs métrages narratifs improvisés (At Home and Asea, 2000; Rockaway, 2005; Hasta Nunca, 2012). Ses films font aussi l’objet de performance musicale en live.
Son travail a été présenté dans le cadre du “Cineprobe” du MoMA (1991, 1994), à l’Anthology FilmArchives (1993, 2006, 2009), au Millennium (1990, 1996) ainsi qu’à la San Francisco Cinematheque (1986, 1992, 2009). Ses films sont programmés dans de nombreux festivals, dont le Tribeca Film Festival (5 fois), au Sundance ainsi qu’à Rotterdam, New York, London, San Francisco, New York Underground, Sarajevo, Viennale, Ourense, Mill Valley ou encore South by Southwest.

 

:: Le partenaire de programmation
L’association P’silo  se consacre à la diffusion de travaux artistiques dans le champ du cinéma expérimental grâce à une vidéothèque et à au Festival Images Contre Nature qui a lieu à Marseille pendant plusieurs jours depuis 2001. Il permet à un public cinéphile et néophyte de découvrir un pan du cinéma peu diffusé grâce la présentation de réalisations contemporaines.

> Voir toutes les séances proposées par Images contre nature

 

:: Les tarifs des projections cinéma :

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec adhésion
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

Adhésion annuelle à l’association : à partir de 5€
La carte 10 séances + adhésion annuelle : 40€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance

> Voir toutes les séances cinéma

Publicités