Les nouveautés vidéoclub en avril

« Nous voilà arrivés au quatrième mois où on t’honore particulièrement : tu sais, Vénus, que le poète et le mois sont à toi. » Suivant les nobles paroles d’Ovide, une sélection du mois de mars libre comme le poète. En avril, on se découvre un fil (conducteur), l’éclectisme…

Comme Zelig, une sélection à plusieurs visages. Zelig que vous pourrez enfin découvrir au Videodrome 2 : ça tombe bien, bien qu’à part dans la filmographie de Woody Allen, cette histoire d’un homme qui s’adapte à son environnement en se transformant (physiquement) est certainement l’un des plus beaux films de son auteur.

Vous pourrez aussi retrouver deux classiques rares de réalisateurs majeurs du cinéma français, deux films sous influence théâtrale : L’amour par terre de Jacques Rivette, et Change pas de main de Paul Vecchiali.

A sa sortie en 1984, L’amour par terre était un film mutilé : initialement d’une durée de 2h50, aucun distributeur n’en voulut. Finalement, Gaumont l’accepta après une coupe de cinquante minutes. Longtemps introuvable, voici la version originale de cet étrange film, chassé-croisé amoureux et histoire d’une disparition, dont le dispositif ludique s’inspire des pièces de Pirandello et du jeu de cartes. Quant à Change pas de main, il est animé d’une tension entre deux pôles extrêmes qui semble sous-tendre l’ensemble de l’œuvre de Vecchiali : ici, la nostalgie du cinéma populaire des années 1930 se mêle à une recherche formelle quasi expérimentale.

Dans le prolongement des projections du Videodrome 2, plusieurs films que vous avez pu voir passer dans notre salle : le documentaire sur le Black Panther Party The murder of Fred Hampton, d’Howard Alk, l’inédit à Marseille Crosswind, de Martti Helde ; ou le sublime et trop peu connu Pandora, d’Albert Lewin.

Dans nos nouveautés, Apichatpong Weerasethakul est de retour avec Cemetery of splendour, film au voyage éprouvant mais inoubliable, Xavier Giannoli vous offre l’étonnant et excellent Marguerite. Et bien entendu, le récemment césarisé Fatima de Philippe Faucon.

Enfin, nous testerons pour la première fois l’entrée au vidéoclub de deux Blu-Rays, de surcroit deux films superbes : La planète sauvage de René Laloux, et Bug de William Friedkin.

 

> Les conditions locatives et formules d’abonnement

 

The murder of Fred Hampton – Howard Alk
Zelig – Woody Allen
Crosswind – Martti Helde
Djomeh – Hassan Yektapanah
Mon chemin – Miklos Jancso
L’homme de sa vie – Zabou Breitman
Anita G. (Abschied von gestern) – Alexander Kluge
Le metteur en scène de mariages – Marco Bellocchio
La reconstitution – Theo Angelopoulos
Stella, femme libre – Michel Cacoyannis
Change pas de main – Paul Vecchiali
L’amour par terre – Jacques Rivette
Le Hobbit : un voyage inattendu (partie 1) – Peter Jackson
L’invention du monde – Michel Zimbacca
Le dernier des immobiles – Nicola Sornaga
Pandora – Albert Lewin
Adama – Simon Rouby
Marguerite – Xavier Giannoli
Fatima – Philippe Faucon
Cemetery of splendour – Apichatpong Weerasethakul
Le bouton de nacre – Patricio Guzman
Le petit monde de Leo – Giulio Gianini
Bug – William Friedkin (BluRay)
La planète sauvage – René Laloux & Roland Topor (BluRay)



>
Voir les films dans le catalogue locatif

 

Publicités