L’homme au chapeau de soie : coffret Max Linder en librairie


Le fait qu’une salle de cinéma parisienne porte son nom a probablement aidé à ne pas laisser le patronyme de Max Linder totalement disparaître des mémoires cinéphiles. Car il y eut un temps où l’homme fut l’une de ses plus grandes vedettes internationales du cinéma ; un temps où Charlie Chaplin lui-même reconnaissait à quel point son style était redevable de l’influence exercée par Max Linder. Redécouvrir Max Linder aujourd’hui, grâce au coffret que lui consacrent les Editions Montparnasse, c’est donc autant s’émerveiller devant la modernité et l’inventivité d’un cinéaste précurseur que lever le voile sur une histoire, un destin tragique et fascinant, celui d’un amuseur aux mille tourments.

 

Si l’on sort des sentiers battus, il reste encore des trésors cachés d’un âge glorieux du cinéma muet. Max Linder est l’un des « premiers amuseurs universels ». Son personnage – ­ chapeau haut de forme, gants blancs, canne et souliers vernis – ­ est un incorrigible séducteur et gaffeur souvent intentionnel. Il séduit les femmes, accomplit des cascades époustouflantes, excelle dans tous les sports, prend tous les risques tout en explosant les codes de la bienséance. Max Linder, c’est un appel à la poésie, un grain de folie et beaucoup d’élégance. Ce dandy qui avait « l’âme d’un gavroche et la silhouette d’un prince » (Louis Delluc) a révolutionné le cinéma des années 1910, et inspiré tous les grands comiques, de Charlie Chaplin à Jacques Tati et Pierre Etaix. Au dos de la photo de sa rencontre avec Charlie Chaplin, on trouve ces mots : « A Max, le seul et l’unique. Au professeur de la part de son élève, Charlie Chaplin ».
Après une carrière fulgurante, un succès planétaire et une fin tragique, il tomba dans l’oubli, jusqu’à ce que sa fille Maud parvienne à retrouver et à restaurer les bobines éparpillées aux quatre coins du monde… ou enterrées dans le jardin familial ! Un siècle plus tard, son œuvre est enfin réunie sur un coffret DVD pour célébrer et découvrir le génie comique de Max Linder.
Le coffret réunit 10 films réalisés par Max Linder et 2 très beaux documentaires réalisés par sa fille Maud : L’homme au chapeau de soie, qui retrace sa vie tumultueuse, et En compagnie de Max Linder, film de montage réalisé avec les premières bobines retrouvées.

:: Contenu du coffret :

DVD 1 – 10 courts métrages mis en musique par Jean-Marie Sénia. (2 h 23)
– Les Débuts de Max au cinéma – 1910
– Max prend un bain – 1911
– Max en convalescence -1911
– Entente Cordiale – 1912
– Max a peur de l’eau – 1912
– Max et Jane veulent faire du théâtre – 1912
– L’ Amour tenace – 1912
– Les Vacances de Max – 1913
– Max pédicure – 1913
– Max et sa belle-mère – 1915
Complément
– La restauration des films. (5 min)

DVD 2 – En compagnie de Max Linder
Réalisé par Maud Linder, d’après trois films de Max Linder.
Après une introduction de René Clair, Maud Linder présente un subtil montage des trois chefs-d’œuvre américains de Max, Soyez ma femme, Sept ans de malheur et L’Étroit mousquetaire (1921-1922).

Complément
Entretien avec Maud Linder lors de l’émission « Cinq colonnes à la une » en 1963. (7 min)

DVD 3 – L’Homme au chapeau de soie
Réalisé par Maud Linder. Musique de J-M Sénia
Au fil de l’œuvre de son père et en s’appuyant sur de nombreuses séquences retrouvées, Maud Linder retrace la vie de l’Homme au chapeau de soie.

Livre : Max Linder par Maud Linder (60 pages)
À travers un album de famille illustré, Maud Linder nous raconte la vie mouvementée de son père. Préface de Costa-Gavras, réalisateur et Président de la Cinémathèque française. Introduction de Pierre Etaix, réalisateur.

> Voir toutes les actualités de la librairie

 

Publicités