Les Rendez-Vous d’Image de Ville #6 : Les marges de la ville :: Vendredi 25 mars à partir de 18h

Première des deux propositions en prolongement de l’édition 2015 du festival Image de ville consacrée aux marges des villes, cette séance dialogue avec la séance du mois de février Villissima ! – la ville et la ligne.


Vendredi 25 mars
à partir de 18h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

 

18h – entrée en libre accès
« Conversation avec Brigitte Bertoncello »


Brigitte Bertoncello
est géographe-urbaniste, professeur en urbanisme et aménagement à l’université d’Aix-Marseille-I, chercheur à l’UMR TELEMME, Maison Méditerranéenne de Sciences de l’Homme (MMSH) d’Aix-en-Provence), et chercheur associé à l’Institut de Recherche et de Développement (IRD).

 

 

 

20h – séance en présence du cinéaste
Terra di nessuno
Jean Boiron Lajous – 2015, France, 1h05

Au cœur du vieux continent et à la marge de son propre pays, Trieste ressemble à ses habitants : perturbés par le vent, confrontés aux montagnes et attirés par le large.
Biljana, Alessandro, Adama et Lisa vivent ici, dans le reflet de ce port, où se dessine une Europe inquiète de son devenir.

Jean Boiron Lajous présente ici son premier long métrage, fruit de sa rencontre avec la ville de Trieste et de ses habitants qu’il décrit tous deux ainsi : « perturbés par le vent, confrontés aux montagnes et attirés par le large ». L’essence du film tient dans cette identité de la ville avec ceux qui y vivent. Adama, Biljana, Allessandro, Lisa, davantage que nos guides à travers Trieste qu’ils arpentent chacun à leur manière, en sont l’incarnation. D’ici et d’ailleurs, ils révèlent petit à petit leur rapport à la ville tandis que des liens se tissent entre eux – un fil que Jean Boiron Lajous tire délicatement, laissant à chacun le temps d’exister.

La caméra embarque avec eux, selon une distance juste et chaleureuse, suffisamment proche pour saisir leurs doutes mais qui laisserait à leur intériorité le mystère qui est aussi celui du lieu, offrant toujours la place au mouvement et à l’imprévu, à la recherche d’une stabilité qu’on ne trouve que dans le perpétuel déséquilibre de la marche. Seules restent immobiles les statues qui parsèment le film : écrivains en escale pour un temps à Trieste, et qui y ont laissé une partie d’eux-mêmes. James Joyce, Umberto Saba, Italo Svevo. C’est sous leur patronage que le film s’écrit et que les jeunes gens qui le traversent se construisent et font, sans le vouloir, génération. (CG)

 

 

 

:: Le(s) partenaire(s) de programmation

Le projet d’Image de ville :
Promouvoir un cinéma qui ouvre sur le monde pour animer un espace public de réflexion sur la civilisation urbaine, en organisant deux événements festivaliers annuels et des rendez-vous publics réguliers ;
en élaborant des programmations cinématographiques spécifiques ; en favorisant l’émergence de projets cinématographiques sur l’architecture et l’espace urbain ; en proposant des sessions d’éducation à l’image et de formation audiovisuelle sur les questions urbaines.

Image de ville, structure culturelle aixoise créée en 2003, organise, chaque année, deux événements – le festival Image de ville en automne, et, depuis 2006, les Journées du film sur l’environnement au printemps, – et propose des rendez-vous publics réguliers autour des questions de la fabrique de la ville, de la transformation urbaine.
Image de ville conçoit également des programmations cinéma spécifiques – en lien avec les questions de la ville et de son environnement – à la demande d’institutions régionales et nationales, de festivals ou de structures culturelles, en France ou à l’étranger.
Disposant de divers moyens techniques de production, tournage et montage, l’équipe répond à différentes demandes ; de la simple captation de conférences à la réalisation de documentaires sur l’architecture, la ville et les problématiques liées à l’environnement et au développement durable.
Souhaitant encourager et favoriser la création et la production cinématographiques sur l’architecture et l’espace urbain, Image de ville accompagne des auteurs pour l’écriture et le développement de leurs projets de films. Et participe à l’édition de DVD autour de ces mêmes questions.

La programmation proposée au Videodrome 2 est conçue en partenariat avec la Maison de l’architecture et de la ville (MAV) PACA , les Éditions Parenthèses

> Voir toutes les séances proposées par Image de Ville au Videodrome 2

 

:: Tarifs des projections cinéma :

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec l’adhésion annuelle
3€ la séance avec l’adhésion de soutien
2€ pour les moins de 14 ans et séances du mercredi

Adhésion annuelle à l’association : 5€
Adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance

 

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités