Le mariage avec soi-même proposé par Matthieu Ha :: Mardi 15 mars à 20h


Le Mariage avec soi-même est un récit philosophique inattendu dans lequel sont rassemblés le cinéma et l’opéra ; c’est un manifeste : non celui des prétentieux mais bien celui d’un prétendant  entre  réflection et réflexion du concept de l’homme total dans un monde global. Quand Matthieu ha chante l’ énumération des nombres de zéro à l’infini c’est pour savoir compter sur soi. Lorsqu’ il se marie avec lui même, c’est pour  prendre son destin en main . Il use des effets de l’indicible et de l’inédit  durant lequel l’amour reste intemporel musical et possible. Oeuvre surréaliste ou  « punk romantique » , le chant passe du registre de haute-contre au baryton romantique tandis qu’il nous propose un voyage allégorique à travers les images.


Mardi 15 mars à 20h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

Une soirée performance proposée par Matthieu Ha
Un opéra-cinéma en deux actes profondément original et à la cinématographie surprenante.

8€ la soirée

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance

 

Acte 1 : La genèse : 40 min
l’auteur donne les clés de son manifeste faisant découvrir  des créatures fantastiques: « les tortues vicieuses d’un homme chaste » ainsi qu’un néologisme : »L’ EGOLOGIE »
Acte 2 Entre la rivière et la pluie : 40 min
L’auteur se rend dans l’empire du milieu (la Chine) à la recherche d’une image
qui pourrait faire sortir l’humanité de ses mises en abîme

 

:: Matthieu Ha a dit
« Un opéra-cinéma (« Wedding with myself »), un autre mariage, celui de la musique et du chant avec le visuel. C’est un travail autant visuel que musical. Dans cet opéra, je joue en interaction avec des images projetées. Il se compose de 3 épisodes et 12 actes, toujours des chiffres symboliques ! Je chante sans paroles, excepté les chiffres de 1 à l’infini parce qu’ils ouvrent un chant infini. Quand je chante des chiffres, je ne compte pas, j’avance dans le texte. J’explore la mystique des chiffres. L’épisode 1 (2011), La genèse , un dialogue avec moi-même, un monologue-opéra qui raconte des paraboles fantastiques comme « la légende des tortues vicieuses et de l’homme chaste ». C’est une partie-manifeste, dans une démarche « égologique ». L’épisode 2 (2012),  Entre la rivière et la pluie  revient sur la quête de soi. Il se passe en Chine, à la recherche de l’image cinématographique qui pourrait nous faire sortir de nos mises en abyme. Cet épisode montre que nous vivons dans une société individualiste qui se cherche des excuses. Une société de l’excuse, plus que du pardon. Mais je voulais aussi prouver que le mariage avec soi-même n’est pas un acte narcissique, au contraire. L’épisode 3, en cours d’écriture, « 1=0 » aborde le thème de la mémoire et la question de l’abandon qui me hante inconsciemment »


:: On a dit de lui

« Matthieu Ha est une présence. Une présence et une voix. Une voix de haute contre habitée. Son chant, à la fois captivant et évanescent, bouleverse un auditoire toujours séduit par la générosité de l’artiste. Il n’y a pas vraiment de clés pour entrer dans son œuvre, mieux vaut simplement s’abandonner, se laisser porter, guider à l’oreille. L’émotion est communicative, contagieuse.
Sans le recours au pouvoir des mots, Matthieu Ha entre en communion avec son public, exprime sa perception du monde et raconte son histoire. Un parcours insolite, confié au hasard dont il n’a jamais peur. Une trajectoire comme une carte aux étoiles, une odyssée digne d’un héros épique des temps modernes qui a mené ses plus beaux combats, contre lui-même et contre les tendances musicales imposées. »
> Découvrir l’interview dans la revue TenTen

 

:: Le partenaire de programmation

D’origine vietnamienne, Matthieu Ha a grandi en France et vit maintenant à Bruxelles. Son univers atypique, il l’a construit depuis son road movie personnel. Matthieu Ha est un de ces artisans qui fait tout pour qu’on ne puisse pas le ranger dans une case. Il a commencé la musique après s’être perdu dans les transports en commun, pour passer le temps, entre un endroit et un autre. Il sublime le commun et explore ce qu’il l’entoure et le transforme en cartes postales musicales.Matthieu Ha est artiste chanteur haut-contre accordéoniste et compositeur, faiseur d’images. Depuis vingt ans, il a mis au point un langage sans parole, avec lequel  il a accompagné de nombreuses grandes pièces de théâtre(Joël Pommera), le cinéma (Boris Lehman) et la danse en Europe et en Asie Il a aussi   récemment prêté sa voix pour Le Magnétic Ensemble-Antonin Leymarie (Septembre 2015)

 

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités