Les premiers films de Chantal Akerman :: Mardi 23 février à 20h

Place à Chantal Akerman, regrettée grande dame du cinéma franco-belge. Elle ouvre la seconde semaine de la quinzaine avec Je, tu, il, elle, chef d’œuvre sensuel qui suit l’éclosion d’une jeune femme. Celle qui se décida à consacrer sa vie au cinéma un soir après avoir vu Pierrot le Fou de Jean-Luc Godard, a porté à l’écran des êtres protéiformes en mettant en branle une vision bien à elle de la subjectivité. Nous lui rendons hommage en donnant également à voir son 1er court-métrage, Saute ma ville, film pré-punk, film de révolte, qui préfigure l’ensemble de son œuvre.

 

Mardi 23 février à 20h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

Saute ma ville
Chantal Akerman – 1968, Belgique, 21 min

Chantal Akerman a 18 ans lorsqu’elle réalise Saute ma ville, film dont elle est l’unique interprète, sans parole. Chantal y chantonne des airs de fanfares à trombones, des airs de grandes symphonies tragiques. Quelques chose gronde. Elle chantonne la mâchoire crispée. Elle chantonne plutôt que de crier. Le film raconte une explosion, un passage à l’acte, un suicide dans une tour HLM de Bruxelles où les gestes du quotidien s’annihilent face à la révolte et au dérèglement des sens. Aujourd’hui, cette entaille de 21 minutes, qui contient d’ores et déjà tous les thèmes chers à Chantal Akerman, se regarde le coeur serré.

Je, tu, il elle
Chantal Akerman – 1976, Belgique, 1h26

Seule dans sa chambre, Julie, une adolescente, apprend à se connaître. Derrière son corps, elle explore aussi son esprit. Elle prend la route et est prise en stop par un camionneur. Elle l’écoute parler, autant pour elle que pour lui. Enfin, elle retrouve l’une de ses amies. Les deux jeunes femmes s’aiment avec passion, dans un monde alentour qui semble très éloigné. Julie vie une mue : d’adolescente elle devient femme avec des contradictions, des angoisses mais aussi beaucoup d’indicibles moments où l’intime devient essentiel à la compréhension de l’extérieur…

> Voir la séance du mercredi 24 février : « Le dernier film de Chantal Akerman »

 

:: Les tarifs des projections cinéma

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec adhésion
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

Adhésion annuelle à l’association : à partir de 5€
La carte 10 séances + adhésion annuelle : 40€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance

 

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités