Rencontre revue rodéo et collectif Kompost :: Dimanche 31 janvier à 16h


Une proposition de conversation, lecture et écoute, en présence des membres de la revue rodéo et du collectif Kompost autour du numéro 3 face b de la revue rodéo: « Qu’appelle danser ? »
Qu’est-ce que signifie éditer collectivement aujourd’hui? Comment construire des alternatives aux récits dominants? C’est l’objet de la rencontre entre deux collectifs rodéo et Kompost à travers une conversation et le partage de matières sonores.

 

Dimanche 31 janvier à 16h
Videodrome 2
, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

Entrée en libre accès

 

:: Qu’est-ce que rodéo ?


revue collective auto-produite créée en 2012 où co-existent dessin, littérature, photographie, philosophie, entretiens et autres formes (à lire, regarder ou écouter)

rodéo est une association loi 1901
mary chebbah . sandra iché . renaud golo . lénaïg le touze . gilbert guillaumond
anna massoni  . sandra pasini . louis salignat . guillaume sauzay . vincent weber

rodéo bénéficie du soutien du centre national du livre depuis juillet 2014

> Pour en savoir plus

 

:: rodéo 3 (face B)

« Qu’appelle danser ? »

Nous sommes heureux de vous annoncer la sortie du numéro 3 face B de la revue rodéo.

Il fait suite à une face A qui ouvrait le bal  en posant une question  unique, à 80 personnes, connues ou inconnues, issues de divers champs et explorations : « qu’appelleriez-vous danser ? ». De là avaient surgi 41 réponses, restituées telles quelles dans un numéro-enquête.

La face B, c’est l’envers de la face A. Comme une digestion et une bascule, une réponse en forme d’éclats. Et le pari sensible et utopique de chorégraphier une revue.

Depuis le champ circonscrit de la danse et de l’art chorégraphique, ses institutions, ses praticiens, son histoire et son vocabulaire, nous avons tiré des bords vers d’autres territoires où s’exercent le passage aux frontières, la puissance transgressive de corps contraints, empêchés par des systèmes de pouvoir sournois, violents, la partition hétérogène mais néanmoins collective de nos mémoires et de nos visions.

Avec comme contributeurs :
Camille Louis – Hélène Crouzillat – Jacques Rancière et Marie Bardet – Frédéric Lordon – Lionel Pourtau – Farhad Khosrokavar – Sandra Noeth – Mathieu Bouvier – Laurent Pichaud, Lucie Perinneau et Deborah Hay – Marie Orts – I.W. – Mary Chebbah – Sandra Iché – Lenaïg Le Touze – Guillaume Sauzay – Renaud Golo – Anna Massoni – Odette Lelon – Sophie Jacotot – Jeanne Vallauri et Vania Vaneau – Saskia Hölbling – Anne-Laure Pigache – Marie Papon – Marie-Lise Naud – Bérengère valour – Riikka Kosola – Rana Diab – Emmanuelle Pireyre – Bertrand Larrieu – Simge Gücuck – 70 danseurs

Si vous souhaitez commander la revue contactez-nous à l’adresse suivante : revue.rodéo@gmail.com

 

:: rodéo 3 (face B) en son
Ce numéro est accompagné d’un CD à tirage limité ;
une extension sonore, que vous pouvez écouter ici.

 

 

:: KOM.POST

Kom.post est un collectif interdisciplinaire, créé en janvier 2009 à Berlin, ce collectif s’est toujours pensé comme un processus de créations répétées, non orienté par une fin productive unique, et devant sans cesse repenser ses formats et outils en regard des contextes (géographiques, sociétaux, politiques) dans lesquels il intervient. Allant de l’installation in situ, aux dispositifs alliant débat et performances, en passant par des propositions dramaturgiques multimédia ou diverses oeuvres conversationnelles…. chaque réalisation semble nourrir la suivante, moins sous la logique d’un progrès continu et homogène que sous celle de la perturbation interne qui, rejouée en chaque point, sait donner à l’ensemble l’énergie d’une composition-recomposition permanente.Engageant dans un processus de création pluridisciplinaire un ensemble d’artistes et théoriciens, ce groupe de recherche entend complexifier la tendance contemporaine du « tout participatif » en interrogeant et bouleversant sans cesse la triade réception/contribution/création pour la rendre à son potentiel de pluralisation des voix, caractéristique de l’expérience artistique. Cette attention permanente portée à ce qui fait, aujourd’hui, l’activité du spectateur et sa part dans la création contemporaine, déplace kom.post sur le terrain des nouvelles formes de réception, des nouveaux médias comme des pratiques détournées de médiation.
Ainsi, à travers plusieurs projets de recherche mêlant pratique et théorie, (Fabrique du commun, Speech, Radio kom.post, sonospheres, autour de la table…) Kom.post invente des dispositifs artistiques faisant appel à l’intelligence collective et à la capacité collaborative de s’emparer, ensemble et singulièrement, de ce que l’on peut à juste titre nommer l’espace public et de donner ainsi corps à ce que pourrait être, au delà du paradigme et du constat généralisé de La Crise contemporaine, une communauté politique.

 

> Voir les séances cinéma au Videodrome 2

 

Publicités