Indignation(s) à l’italienne :: Jeudi 28 janvier à 20h

Troisième rendez-vous satirique et « indigné » des Rencontres du Cinéma Européen, organisées par Cinépage et consacrées cette année au cinéma italien des années 60-7, cette séance vous propose un film haletant, mêlant thriller et réflexion politique : Confession d’un commissaire de police au procureur de la République, de Damiano Damiani.
Du « cinéma citoyen », pour reprendre les mots de Gianluca Farinelli, directeur de la Cinémathèque de Bologne, qui répond aujourd’hui à notre besoin de courage, de clairvoyance, mais aussi de rire et d’insolence.

 

Jeudi 28 janvier à 20h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

Séance proposée par l’association Cinépage et présentée par Jeanne Baumberger, historienne du cinéma et coprésidente de Cinépage

 

Confession d’un commissaire de police au procureur de la République
Damiano Damiani – 1971, Italie, 1h48, VOstFR

Palerme, 1970. Le commissaire Bonavia enfreint sciemment la loi pour pouvoir coincer un promoteur véreux bénéficiant de hautes protections. Le jeune magistrat chargé du dossier, honnête mais légaliste, ne peut accepter de telles méthodes…
Comme beaucoup de films de Damiani de cette période, Confession d’un commissaire dénonce la terrible impuissance du Droit face à la Mafia, mais sans basculer dans l’éloge de l’auto-justice, type Inspecteur Harry. Remarquablement interprété par Franco Nero et Martin Balsam, deux des acteurs-fétiches de Damiani, le film pose le problème de la fin et des moyens dans toute son ambigüité et demeure une haletante réussite !

> Découvrez notre catalogue locatif Indignation(s) à l’italienne

 

:: Le partenaire de programmation
Créée en 1997 par un groupe de passionnés du cinéma, l’association Cinépage propose des activités autour de l’image animée : ciné-club mensuel, journées de formation, séances spéciales, et organise chaque année les Rencontres du Cinéma Européen. Du 22 au 30 janvier, entre films-culte et raretés, les Rencontres 2016 permettront de voir ou de revoir 13 films emblématiques des années 60 – 70. Les uns ouvertement politiques, les autres utilisant la satire, la farce ou l’ironie pour mieux dénoncer les scandales, les injustices, les petits arrangements entre amis et les abus de pouvoir.
Une rétrospective à la fois forte et jubilatoire dans laquelle viennent se glisser quelques films récents, eux aussi adeptes de « l’indignation à l’italienne ». Les Rencontres feront escale à l’Alcazar, aux Variétés, à l’Institut Culturel Italien et au Videodrome 2.

> Voir toutes les séances proposées par Cinépage

 

:: Les tarifs des projections cinéma

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec adhésion
2€ pour les moins de 14 ans
2€ pour les séances jeune public

Adhésion annuelle à l’association : à partir de 5€
La carte 10 séances + adhésion annuelle : 40€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités