Guy Maddin par le trou de la serrure :: Dimanche 13 décembre à 18h


S’inventer un monde. Peut-être est-ce là le premier endroit du cinéma. L’imaginaire. Le merveilleux. L’autre. L’Eros et le Thanatos. Et en cet endroit, Guy Maddin, dit déjanté, complètement barré, enfant de Winnipeg, petite ville du Canada, « une foire de mélancolie (..) où en hiver les piétons sont plus rares que les chiens errants », rêve, sonde la mémoire et revisite au gré de sa fantaisie, sa vie comme l’histoire du cinéma. A l’occasion de la sortie de son dernier film, La Chambre Interdite, une semaine, bien trop courte pour faire le tour de son œuvre, lui est consacrée. Ici, le cinéma est bien technique de l’imaginaire et revendique la fabrique de l’image. Ses films sont des rêves non interprétés, des fantasmes, des symptômes et prennent le pli des contes que l’on se presserait d’analyser à la lumière de Bruno Bettelheim. Guy Maddin crée de la poésie et broie du noir non sans l’amour de l’humour et de l’absurde.
Winnipeg mon amour est le dernier de la trilogie documentaire-fiction du cinéaste. Hommage, portrait, quête labyrinthique, le neuvième long-métrage de Guy Maddin est un subtile dosage entre souvenirs intimes et histoire du 7ème art.


Dimanche 13 décembre
à 18h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

Entrée à prix libre
Adhésion annuelle à l’association : 5€
Adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début de chaque séance

 

Winnipeg mon amour
Guy Maddin – 2007, Canada, 1h19, VOstFR
Winnipeg mon amour est un hommage doux-amer à la ville natale de Guy Maddin au Canada. Ville des superlatifs, selon le réalisateur : la plus froide au monde, le plus petit parc du monde, la ville des somnambules, des magnétiseurs et des séances de spiritisme, une ville somnolente, habitée par les esprits. C’est ainsi que la décrit à la première personne le narrateur, en la regardant défiler derrière la fenêtre d’un train. Plongeant son regard dans le paysage délavé, il repense à son enfance, à l’histoire et à la topographie de sa ville.

« Winnipeg mon amour est un pied de nez à l’idéologie du réalisme, la fulgurante démonstration que tout est subjectivité, reconstruit par le rêve. Pas un souvenir qui ne soit transfiguré par le travail qu’opère l’esprit pendant le sommeil, subverti par le mensonge. (…)Winnipeg mon amour égrène entre divers blasphèmes l’incendie qui coûta la vie à des chevaux de l’hippodrome, dont les têtes gelées hors de l’eau, dans la rivière où ils s’étaient jetés, servirent tout un hiver de but de promenade du dimanche ; l’élection du golden boy de l’année par un maire très porté sur les garçons, suivie par le concours du meilleur fumeur de pipe ; la fermeture des sous-sols à sabbats de la piscine de Sheerbrooke ; la démolition de la cathédrale du sport national, arène du hockey où s’illustraient les stars du club des Maroons.
Guy Maddin a les sanglots en gorge lorsqu’il relate la chute de ce lieu saint outragé et la dissolution de l’équipe emblématique par les bureaucrates. Ces drames sont prétextes à des saynètes drôles et magiques autant qu’au culte de la mélancolie, ainsi qu’à des feux d’artifice visionnaires de toute splendeur. » Jean-Luc Douin, Le Monde, 2009

> Voir toutes les séances « Guy Maddin par le trou de la serrure »

 

:: Le partenaire de programmation

Créée en 1995, ED Distribution est une société de distribution de films arts et essais privilégiant une démarche de découvertes envers des cinéastes exigeants avec l’idée de montrer au public un cinéma différent.
Nous effectuons un travail qui prend surtout son sens sur le long terme. Ainsi nous nous occupons d’abord de la sortie des films en salles, puis de l’édition en DVD dans notre collection, mais également des ventes aux chaînes de télévision. Cette démarche nous a permis au cours des années de nouer films après films de solides collaborations avec nos réalisateurs.
À trois, nous effectuons aussi bien un travail d’attaché de presse, de programmation, de sous titrage que de promotion. Nous accompagnons un film du début jusqu’à la fin, c’est pour cette raison que nous ne sortons pas plus de quatre films par an afin de mener au mieux la sortie d’un film et son édition DVD.
Au fil du temps, nous avons su tisser un véritable lien de confiance non seulement avec la presse mais également au niveau des salles de cinéma et des festivals. Nous avons su faire émerger des auteurs importants alors inconnus comme Alex van Warmerdam, Bill Plympton, Andrew Kötting, Guy Maddin et les Frères Quay notamment.

 

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités