Intégrale Albert Lewin :: Samedi 28 novembre à partir de 18h

Présenter l’intégrale d’un réalisateur peut n’avoir qu’un intérêt exégétique. Mais il y a un cas Albert Lewin. Le travail de cet homme a été comme masqué par son film le plus célèbre (et il faut bien le dire magnifique) Pandora. Mais tous ces films recèlent des moments de grâce, la singularité d’un regard, la finesse et l’élégance d’une pensée. Plus qu’à une intégrale, c’est à un hommage, et nous l’espérons une découverte que nous vous convions.

 

Samedi 28 novembre à partir de 18h

Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

 

:: 18h – Entrée en libre accès

Saadia
Albert Lewin – 1953, USA, 1h22, VOstFR
5ème film d’Albert Lewin, tourné dans le Sahara (avec bon nombre de comédiens français – Michel Simon, Jacques Dufilho…), le film relate l’affrontement de l’ancien et du moderne, de la médecine et de la magie. Henrik, médecin français est ami du Caïd local. Le médecin arrache Saadia à l’emprise d’une sorcière. S’ensuit un triangle amoureux entre Saadia, Henrik, et Si Lahssen, le caïd.

Sans doute le film le plus méprisé de Lewin. Mièvre, grotesque, a-t-on dit. Pourtant les thèmes sont les mêmes que dans les précédents chefs d’oeuvres, pourtant l’usage du technicolor (et de la musique) portent bien la marque de Lewin. Dans sa filmographie c’est l’arrivée du populaire, du moins grandiose et culturellement correct (non pas adapté de Maupassant, Wilde, mais de Francis d’Hauteville, écrivain qui n’a laissé AUCUNE trace sur internet, ce qui est un exploit !). Il n’existe pratiquement plus de copie de ce film.

 

:: 20h00

Pandora
Albert Lewin – 1951 USA, 2h02, VOstFR
Quatrième film de Lewin, Pandora est un forme de miracle. Pandora (Ava Gardner) fascine les hommes : un poète se suicide, un coureur automobile bousille sa bagnole, un matador défie la mort, mais l’homme sur le bateau dans la rade, le hollandais (James Mason) et elle vont partager un amour sans commune mesure.

La voix off est un peu pompeuse, le surréalisme est de pacotille, et l’amour fou fleure la naphtaline. Mais la grâce de la mise en scène, la beauté (à couper le souffle) d’Ava Gardner, une alchimie étrange, font de ce film une sidération, une incantation à l’amour.

> Voir toutes les séances de l’intégrale Albert Lewin

 

:: Les tarifs des projections cinéma

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec l’adhésion annuelle
3€ la séance avec l’adhésion de soutien
2€ pour les enfants et séances du mercredi

adhésion annuelle à l’association : 5€
adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 1h avant le début de chaque séance

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités