Jeudi 19 novembre à 19h30 au cinéma Les Variétés :: Troisième soirée du collectif Hors cadre

Le Collectif Hors cadre vous invite jeudi 19 novembre à 19h30 au cinéma Les Variétés pour une projection de films courts et une discussion autour de la question suivante : Quelles nouvelles formes de partage des œuvres, quelles alternatives s’inventent aujourd’hui ?

 

Troisième soirée Hors cadre
Quelles nouvelles formes de partage des œuvres, quelles alternatives s’inventent aujourd’hui?

Le jeudi 19 novembre 2015 à partir de 19h30 au cinéma Les Variétés
Tarif séance spéciale 6 € – Pré-vente dès le 9/11

à 19h30 (salle 5) :  Projection de films courts (durée : 1h45)
:: Notes pour Gaza, de Rudolf di Stefano et François Nicolas
:: Marchandise, de Avicen Riahi
:: L’Oniroscope, de Boris Bayard
:: Sur le fil des hirondelles, de Stefan Sao Nélet et Georgia Doll
:: Sondage, poème-vidéo de Florence Pazzottu
:: Dernière danse,  de Julien Gourbeix
:: Quelqu’uns, de Martine Derain
:: Carmen Tienor de Marseille, de Adam Saïd
Projection suivie d’un court échange avec la salle en présence des équipes de films.

à  22h00 Pause-Buffet (offert par Le Collectif Hors Cadre)

à 22h30 (salle 2) : Discussion avec nos invités
Quelles nouvelles formes de partage des œuvres, quelles alternatives s’inventent aujourd’hui?
Martine Derain (Film Flamme, Semaine asymétrique, éditions Commune)
Rudolf di Stéfano (Qui vive)
Justine Simon (Videodrome 2)
Julien Gourbeix (collectif Dodeskaden)

Discussion animée par Florence Pazzottu en complicité avec l’AARSE* (Association des Auteurs Réalisateurs du Sud-Est) dont les Assises de la Création Cinématographique Indépendante se tiendront à Marseille du 20 au 22 novembre, au Polygone étoilé et au cinéma les Variétés.

 

Le Collectif Hors Cadre se revendique d’un Tiers cinéma. Les réalisateurs de ce Collectif (qui comprend également une actrice et une programmatrice) ont des démarches singulières, des parcours et des œuvres très divers, tant par leurs esthétiques que par les sujets dont ils s’inspirent. A l’invitation du cinéma les Variétés, à Marseille, au début de l’année 2015, ils se sont réunis autour d’une affirmation, d’une nécessité, d’un désir  :

1. L’affirmation commune qu’il est essentiel d’interroger par les marges la langue et le territoire où s’inscrivent les démarches de création;

2. La nécessité d’inventer des contre-logiques de création à un monde se constituant par l’exclusion, produisant lui-même des zones de non-monde, et la volonté d’interroger les effets de l’hégémonie d’une logique de marchandisation et d’interchangeabilité sur la création et la diffusion des œuvres artistiques, plus particulièrement audiovisuelles (effets de nivellement, de formatage, d’auto-censure et de calibrage ou assignation en tous genres);

3. Le désir de partager avec le(s) public(s), les professionnels, les institutions, non seulement les œuvres elles-mêmes dans leur singularité irréductible, et cela aussi largement que possible, mais aussi une réflexion autour de la création cinématographique aujourd’hui (liberté artistique et économique, partenariat avec les producteurs, distribution-diffusion, frontières/contours/formes de cinéma(s), rôle des programmateurs…); et de contribuer ainsi à rendre visibles et à soutenir des cinéastes nécessaires et cependant mis à l’écart du cadre officiel dominant de fabrication et de diffusion.

Le projet du collectif:

— Le collectif se propose d’organiser trois soirées au cinéma Les Variétés en 2015 : la première soirée aura lieu le jeudi 23 avril (à 19h30) et présentera des films des réalisateurs du collectif, les soirées suivantes inclueront aussi des œuvres d’autres réalisateurs.

— A chacune de ces séances seront associés aux réalisateurs deux ou trois invités qui aborderont une question/réflexion autour du cinéma et plus largement autour de la création artistique et de la diffusion de cette création : réalisateurs, artistes, producteurs, programmateurs, auteurs, penseurs, critiques, techniciens, représentants d’institutions, directeurs de festivals, cinéphiles et spectateurs…

— Au terme de la dernière soirée de projection de l’année, le collectif aura constitué un programme issu de ces trois temps de projection-dialogue. Ce programme prendra le nom du collectif et aura obtenu une demande de visa auprès du CNC pour circuler à travers les festivals de la région.

Le but du Collectif est de fédérer autour de ce projet ceux qui, réalisateurs,  artistes multimedia, producteurs, diffuseurs, etc, se découvriront concernés par notre réflexion.

Linda Mekboul, Directrice Evénementiels pour les Variétés et le César, à Marseille,
Stefen Sao Nélet, comédien, metteur en scène, réalisateur,
Florence Pazzottu, écrivain et vidéaste,
Adam Pianko, réalisateur, auteur
Jodie Ponchin, actrice,
Avicen Rihahi, réalisateur, auteur
Julien Sicard, réalisateur (monteur, ingénieur du son, producteur),
Jonathan Trullard, réalisateur.

 

Publicités