Phantagma : Carte blanche à Aurélien Lemonnier :: Mercredi 21 octobre à 16h


C’est le deuxième rendez-vous dans le cadre de la carte blanche faite à Aurélien Lemonnier et c’est aux enfants (mais pas seulement!) qu’il s’adresse. Il tentera, non sans risque, de s’aventurer dans l’univers horrifique et burlesque des fantômes chinois.

Cette semaine nous initions une idée qui nous tenait particulièrement à coeur. A savoir  ouvrir la programmation à des spectateurs avec qui nous dialoguons sans cesse depuis l’ouverture de la salle. Nous mettre en position de spectateur de l’outil que nous avons mis en place. Renverser la vapeur mais surtout continuer la discussion entamée…
Nous avons donc invité  Aurélien Lemonnier, artiste plasticien marseillais, à nous entretenir d’une idée. Celle du fantôme qui hante le cinéma : Phantagma, tel est son nom! D’Olivier Smolders à Ingmar Bergman , de la peste à Marseille aux simulacres chinois , Aurélien Lemonnier déploie le spectre d’un cinéma habité autant qu’il nous habite.

 

Mercredi 21 octobre à 16h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

Séance jeune public dans le cadre du programme Kinetica

À partir de 12 ans

 

Histoire de fantômes chinois
Ching Siu-tung – 1987, Hong kong, 1h38, version originale sous-titrée français

Ning est un inspecteur des impôts un peu timide, qui doit se rendre dans des campagnes reculées pour faire son travail. Lors de l’une de ses habituelles tournées, il passe la nuit dans le temple Lan Jou. Il rencontre le taoiste Yen et une femme mystérieuse Hsiao-tsing. Celle-ci est un fantôme séduisant les hommes pour les offrir à son maître l’arbre démon.

Histoire de fantôme chinois dénote quelque peu dans notre programmation Fantagma. Longtemps considéré comme un OFNI, un objet filmique non identifié, il prend ses sources dans la mythologie bouddhique et taoïste et mêle avec humour et grand guignol l’art du combat, le mysticisme et l’absurde. Il s’agit en fait du premier volet d’une trilogie de film d’initiation. Apprendre à sortir de l’enfance ou de l’adolescence par l’amour, apprendre à survivre à la faim par soi-même. Confronté à la faim, à l’avidité de bandits, à la férocité des esprits vengeurs et des fantômes récalcitrants, Ning garde sa naïveté, et son savoir intact surpasse les épreuves de la vie ; pour tomber amoureux, vaincre le grand mal des morts irréconciliables et pénétrer les signes, savoir les reproduire et s’en émanciper. Histoire de fantôme chinois est une sorte de syncrétisme entre le taoïsme et le bouddhisme et puise ses sources aussi dans la lignée des grandes figures horrifiques des morts, des éléments de la nature maltraitées qui viennent se venger dans le monde des vivants. Ce sera par l’eau, le feu, la terre et le vent que Ning vaincra le mal qui ronge son amour mort. Reprenant l’importance du mot et du signe et du parlé, ce signe que l’on retrouve dans les mangas, d’avantage que l’action est en tant que telle, Histoire de fantôme chinois se trouve être un grand film d’initiation burlesque et horrifique.
Aurelien Lemonnier

> Voir toutes les séance proposée par Aurélien Lemonnier

 

:: Les tarifs des projections cinéma :

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec l’adhésion annuelle
3€ la séance avec l’adhésion de soutien
2€ pour les enfants et séances du mercredi

adhésion annuelle à l’association : 5€
adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 1h avant le début de chaque séance

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités