Les projections du mardi 29 septembre au samedi 10 octobre


Ouvert en 1919 à Moscou, le VGIK fut la première école de cinéma au monde. Elle fut créée afin de former les nouveaux réalisateurs du cinéma révolutionnaire. En 1920, Lev Koulechov y entre comme professeur et y fonde son « Laboratoire expérimental ». Là, il met en application ses théories sous forme d’exercices sur la mise en scène, le cadrage, le jeu d’acteur ou le montage. En 1928, Eisenstein devient enseignant du VGIK et crée le premier cours de mise en scène cinématographique. Pelechian débute ses études au VGIK en 1963 et a pour camarade de promotion Andreï Tarkovski. Sokourov et Paradjanov figurent aussi parmi les anciens de l’école de Moscou.

Pour ouvrir la pénultième semaine consacrée au cinéma soviétique des 60’s nous vous proposerons donc une soirée consacrée à cette école et plus particulièrement aux courts métrages de fin d’étude des cinéastes qui ont marqués cette période. Ainsi ce sont les travaux des jeunes Tarkovski, Kontchalovsky, Mikhalkov, Klimov ou encore Gubenko que nous découvrirons.

Ces films ainsi que l’entièreté de la semaine seront présentés par Irina Tcherneva. Il est à noter que pour la plupart, ces courts métrages sont totalement inédits en France et qu’ils ont été pour l’occasion spécialement traduits et sous-titrés.

Parmi les choses marquantes de cette semaine figure également le premier long métrage d’Alexei Guerman (Le septième compagnon), cinéaste démesuré, aux « innombrables petites vérités effrayantes » tel que le définissait la critique Lubov Arkus et réalisateur de Khroustaliov, ma voiture! ou plus récemment de Il est difficile d’être un dieu. Nous retrouverons Elem Klimov pour Les aventures du dentiste une comédie satirique dans laquelle le protagoniste Tchesnokov ne peut soigner sans douleur que s’il est de bonne humeur!

Mlle Tcherneva nous fera partager aussi ses recherches concernant le cinéma documentaire Balte au travers de films qu’elle a récemment glanés dans les cinémathèques estonienne, lituanienne et lettone. Au programme entre autres Les rêves des centenaires et La mémoire de la terre.

Durant cette semaine les enfants pourront quant à eux découvrir quelques joyaux de l’animation soviétique.

La suite de la programmation se fera sous l’égide de nos partenaires.

Ainsi le lundi 5 octobre ce sont les activistes de DATA qui nous proposeront une soirée qui initiera leur festival La cour des miracles, durant laquelle sera projeté un film allemand des années 80 du cinéaste Muscha : Decoder, avec William S. Burroughs et Genesis P-Orridge themselves!

Le mardi 6 octobre le festival Impressions Visuelles et Sonores présentera un ciné-concert cabaret avec le groupe Blondblondblond : Fukushima blues 下克上 « le monde à l’envers ». Il paraît que si Sun Ra n’était pas partis si tôt, il les inviterait à bord de son vaisseau spatial. Dont acte!

Nos amis d’En quête de cinéma invite le 7 octobre le cinéaste François Billaud à nous présenter les Fragments épars d’une intensité sur place. Cet essai filmique entrecroise le cinéma expérimental, le documentaire et la fiction.
Il se présente sous la forme d’un triptyque composé d’une série de fragments. Sur les 400 prévus, il nous en présentera les premiers. Son journal vidéo d’un voyageur à Marseille, puisqu’il s’agit de cela, nous emmène au sein d’un territoire perturbé par un chantier de construction. Le cinéaste y trace un cheminement au fil du hasard et des rencontres, se laissant progressivement ravir par l’énigmatique appel du temps qui maintient l’expérience vive, instable et ouverte.

Jeudi 8, Peuple & Culture Marseille revient pour un État des choses (2) avec Jaurès : Le réalisateur Vincent Dieutre a posé sa caméra devant sa fenêtre où s’est installé un camp de réfugiés, pendant ce temps il vit une histoire d’amour avec un homme, Simon…

En 2010 naissait la société de production, distribution et édition Survivance ; celle des lucioles dont Georges Didi-Huberman donnait la définition suivante : « la forme survivante […] survit, symptomalement ou fantomalement à sa propre mort : ayant disparu en un point de l’histoire ; étant réapparue bien plus tard, à un moment où, peut-être, on ne l’attendait plus ».
Pour cette société de production atypique il parait important d’inscrire les images à venir dans celles du passé, que les films rencontrés soient des guides pour ceux qu’il reste à faire. C’est pourquoi il nous est apparut important à nous de les inviter durant 2 jours de programmation et 6 films , le vendredi 9 et le samedi10 octobre afin qu’ils puissent nous donner à voir le fruit de cet acte de foi.

 

Mardi 29 septembre à 20h
Le cinéma soviétique des années 60 : Soirée VGIK
Les courts métrages de fin d’étude au VGIK (la première école de cinéma créée en 1919 à Moscou) des grands apprentis cinéastes de l’époque : Andrei Tarkovski, Andrei Kontchalovsky, Elem Klimov, Nicolai Goubenko, etc…
Séance présentée par Irina Tcherneva, historienne de l’URSS, du cinéma et de l’industrie cinématographique soviétiques
> Voir le programme de la soirée

 

Mercredi 30 septembre à 16h
Le cinéma soviétique des années 60 : Séance jeune public films d’animation
:: Il était une fois un chien
Edouard Nazarov – 1982, Union soviétique, 11 min
:: Film, film, film
Fyodor Khitruk – 1968, Union soviétique, 19 min
(programmation en cours)
Séance présentée par Irina Tcherneva, historienne de l’URSS, du cinéma et de l’industrie cinématographique soviétiques
> Voir le programme de l’après-midi

 

Jeudi 1er octobre à 20h
Le cinéma soviétique des années 60
:: Les aventures du dentiste
Elem Klimov – 1965, Union soviétique, 1h20
Séance présentée par Irina Tcherneva, historienne de l’URSS, du cinéma et de l’industrie cinématographique soviétiques
> Voir le programme de la soirée

 

Vendredi 2 octobre à 20h
Le cinéma soviétique des années 60 : Documentaires des républiques Baltes
:: La mémoire de la terre
1982 Estonie, 11 min
:: Réflexions
1966, Lituanie, 17 min
:: Les rêves des centenaires
1969, Lettonie, 23 min
:: La quatrième dimension
1967, Lettonie, 18 min
Séance présentée par Irina Tcherneva, historienne de l’URSS, du cinéma et de l’industrie cinématographique soviétiques
> Voir le programme de la soirée

 

Samedi 3 octobre à 20h
Le cinéma soviétique des années 60
:: Le 7ème compagnon
Alexei Guerman – 1968, Union soviétique, 1h29
Séance présentée par Irina Tcherneva, historienne de l’URSS, du cinéma et de l’industrie cinématographique soviétiques
> Voir le programme de la soirée


 

Lundi 5 octobre à 20h
Muzak is more than music par DATA
(interdit aux moins de 16 ans)
:: Decoder
Muscha (Jürgen Muschalek) – 1984, Allemagne, 1h27, VOstFR
Dans le cadre du festival « La cour des miracles » du 5 au 11 octobre
> Voir le programme de la soirée

 

Mardi 6 octobre à partir de 20h
Ciné-concert cabaret
dans le cadre du festival Impressions Visuelles et Sonores #12
(entrée à prix libre + 2 € d’adhésion à l’association En Mouvement)
:: Fukushima blues 下克上 « le monde à l’envers »
Blondblondblond (Oran / Puget-Ville) avec Aurélien Arnoux (guitare), Taïb Bouzouina (chant), Guillaume lys (contrebasse)
Et après le ciné-concert, ambiance avec Will Selecta aux platines (Reggae,funk, soul, hip hop… / Marseille)
> Voir le programme de la soirée

 

Mercredi 7 octobre à 16h
Séance jeune public : La petite fabrique du monde
(à partir de 3 ans)
Programme de 6 court métrages des quatre coins du monde dédié à l’imaginaire et à l’émotion des tout petits spectateurs (42 min)
Projection accompagnée d’une exposition pour découvrir les techniques d’animation utilisées
> Voir le programme de l’après-midi

 

Mercredi 7 octobre à partir de 20h
Le voyage d’un filmeur dans sa ville : Marseille
proposé par l’émission de radio En quête de cinéma
(entrée en libre accès)
20h
:: Fragments épars d’une intensité sur place / fragments #01- #21
François Billaud – France, 2009,  1h27
22h
:: Fragments épars d’une intensité sur place / fragments #22-#29
François Billaud – France, 2009,  1h16
En présence du réalisateur François Billaud
> Voir le programme de la soirée

 

Jeudi 8 octobre à 20h
État des choses (2)
: « Eux & moi » par Peuple et Culture Marseille
:: Jaurès
Vincent Dieutre – 2012, France, 1h28
> Voir le programme de la soirée

 

 

Vendredi 9 octobre à 20h
Survivance : 5 ans en 7 films
une sélection de films issus du catalogue Survivance, qu’ils aient été produits, distribués ou édités en DVD
:: Kelly
Stéphanie Régnier – 2013,  France, 1h07, VOstFR
:: My Girlfriend’s wedding
Jim McBride – 1969, Royaume-Uni, 1h01, VOstFR
Séance présentée par Carine Chichkowsky et Guillaume Morel et en présence de la réalisatrice Stéphanie Régnier
> Voir le programme de la soirée

 

Samedi 10 octobre à 16h
Survivance : 5 ans en 7 films
une sélection de films issus du catalogue Survivance, qu’ils aient été produits, distribués ou édités en DVD
(entrée en libre accès)
:: Suspendu à la nuit
Eva Tourrent – 2014, France, 24 min
En présence de la réalisatrice Eva Tourrent
> Voir le programme de l’après-midi

 

Samedi 10 octobre à 17h
Survivance : 5 ans en 7 films
une sélection de films issus du catalogue Survivance, qu’ils aient été produits, distribués ou édités en DVD
:: Un jeu si simple
Gilles Groulx – 1964, Canada-France, 30 min
:: L’aventure est un secret
Pierre Linguanotto – 2013, France, 1h07
En présence du réalisateur Pierre Linguanotto
> Voir le programme de l’après-midi

 

Samedi 10 octobre à 20h
Survivance : 5 ans en 7 films
une sélection de films issus du catalogue Survivance, qu’ils aient été produits, distribués ou édités en DVD
:: Les Bruits de Recife
Kleber Mendonça Filho – 2012, Brésil, 2h11, VOstFR
Séance présentée par Carine Chichkowsky et Guillaume Morel
> Voir le programme de la soirée

 

Dimanche 11 octobre à 17h
Survivance : 5 ans en 7 films
une sélection de films issus du catalogue Survivance, qu’ils aient été produits, distribués ou édités en DVD
:: La Nuit et l’enfant
David Yon – 2014, France, 1h
En présence du réalisateur David Yon
> Voir le programme de la soirée

 

 

Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan


Les tarifs des projections cinéma

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec l’adhésion annuelle
3€ la séance avec l’adhésion de soutien
2€ pour les enfants et séances du mercredi

adhésion annuelle à l’association : 5€
adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 1h avant le début de chaque séance

> Voir les projections des semaines précédentes

 

Publicités