La corruption : Leitmotiv du film policier avec « Cap Canaille », par les Rendez-Vous du Plateau :: Samedi 19 septembre à 20h


Après Main basse sur la ville de Francesco Rosi, et Serpico de Sydney Lumet, Cap Canaille de Juliet Berto et Jean-Henri Roger vient clore cette triade consacrée au film policier. Plongée dans le « milieu » marseillais des années 80, cette oeuvre étrange et solaire vous est proposée dans le cadre des Rendez-Vous du Plateau, en écho au prix marseillais du polar, qui se décline cette année au féminin.

Samedi 19 septembre à 20h
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

Entrée en libre accès

adhésion annuelle à l’association : 5€
adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 1h avant le début de chaque séance

 

Cap Canaille
Juliet Berto et Jean-Henri Roger – 1983, France, 1h43

:: Le synopsis

Marseille, 1982. La colline de Cap Canaille est en feu. La propriétaire, Paula Baretto (Juliet Berto) en avait hérité à la mort de son père, un chimiste du « milieu ». Paula mène son enquête et découvre les magouilles et les règlements de comptes qui cachent des spéculations immobilières. Le frère de Paula, Nino, et l’avocat de son père, Kebadjan (Jean-Claude Brialy), sont aussi impliqués. Un journaliste parisien, Vergès (Richard Bohringer), témoin de l’incendie criminel, aidé par Mayolles, journaliste marseillais qui a infiltré le milieu, lui prêtent main forte. Vergès et Paula mettent leur vie en jeu en tentant de dérégler l’organisation du réseau marseillais.

« Cap Canaille, c’est Marseille, la chaleur du sud qui consume tout, et la pénombre des bars aux conversations secrètes, c’est une photographie magistrale et une lumière magnifiée par W. Lubchanski, c’est une pléiade d’acteurs immenses qui donnent et se donnent, c’est une réalisatrice dont l’âme et la présence irradient le film. » Malavida Films (maison d’édition et de distribution)

« Une mise en scène agissant comme une poussée de fièvre, oscillant entre les découvertes furtives de situations emboitées les unes dans les autres et les éclats d’une violence (…) incontrôlable. (Le film) intrigue, fascine, déconcerte parfois, captive. » Jacques Siclier (pour le journal Le Monde)

:: Les réalisateurs

Cap Canaille est la deuxième coréalisation de Juliet Berto et Jean-Henri Roger, après le film Neige, sorti en 1981. Avant de passer à la réalisation, Juliet Berto est une actrice fétiche de Jean-Luc Godard (La Chinoise, Deux ou trois choses que je sais d’elle, Week-end) et de Jacques Rivette avec qui elle coécrit également les scenarii de Out one, Duelle et Céline et Julie vont en bateau. Juliet Berto était une figure unique dans le cinéma français, bercée par une tribu de cinéma et de musique, allant de Joris Ivens à Chris Marker, en passant par Jacques Higelin.  Elle a réalisé 3 films en tant que cinéaste : Neige, Cap Canaille et Havre.

Jean-Henri Roger fait ses armes au sein du groupe Dziga Vertov, qu’il intègre en 1969. Pendant quelques années, il y collabore notamment avec Jean-Luc Godard, réalisant avec lui des documentaires expérimentaux et politiques. Puis, en 1972, il rejoint le collectif Cinéluttes, où il signe des films sur les luttes sociales. Au début des années 80, Il co-signe avec Juliet Berto ses deux premiers longs-métrages, et réalise enfin Lulu en 2001.

 

:: Le partenaire de programmation

Organisés par l’association Cours Julien, les Rendez-vous du Plateau se dérouleront cette année les 19 et 20 septembre. Au programme : concerts, performances, expositions, ateliers enfants, mais aussi la 12ème édition du prix marseillais du polar. Cette année, le prix regroupe uniquement des auteurs féminins. Il sera remis samedi après-midi, suivi de rencontres et dédicaces avec les auteurs. La projection de Cap Canaille, l’un des rares polars réalisé par une femme (Juliet Berto), viendra clôturer la journée.

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités