Les projections du mardi 15 au samedi 26 septembre


« La ville, c’est la nécessité de la fiction. » Jean-Luc Godard, dans Lettre à Freddy Buache.
Dans les multiples fictions que la ville rend possible, il y a celles de la corruption, des enjeux de pouvoirs, de la violence.

En diptyque, deux films sur des villes, des films policiers, noirs. Main basse sur la ville de Francesco Rosi (le 15 septembre). Collusion généralisée à Naples entre des promoteurs véreux, des politiciens sans scrupules, la volonté de quelques uns malgré tout de faire valoir justice et équité. Puis le solaire Al Pacino, dans le regard de Sydney Lumet, dans Serpico (le 17 septembre), flic intègre, lutte contre la corruption généralisée de la police de New York.

Nous accueillerons Image de ville, pour un premier rendez-vous. Conférence puis projection d’un film sur une ville. Urbanisme, architecture et cinéma : trois entités distinctes, mais étroitement liées. C’est un cycle au long cours qui s’initie ainsi ce 18 septembre, par une conversation avec l’architecte Corinne Vezzoni, sur la question du contexte et de son importance en architecture. Conversation suivie par la projection du film My Dubai life, de Christian Barani, documentaire expérimental sur la brutalité de cette ville.

Le 19 septembre, un incunable s’invite au Videodrome 2 avec les Rendez-vous du Plateau. Cap Canaille, de Juliet Berto et Jean-Henri Roger, dont on peut dire qu’il s’agit d’un film policier sur la corruption à Marseille. Mais, presque au-delà du film, c’est tout un parcours de production singulier. Roger était membre du Groupe Dziga Vertov, de toute cette histoire des années 70 : faire des films politiquement (et non politiques), trouver une liberté cinématographique à l’intérieur du genre. Au moment de Cap Canaille, il est très actif au CMCC (Centre Méditerranéen de Création Cinématographique), auprès de René Allio. Les films issus de cette période portent tous la trace d’une volonté d’émancipation des cadres de production. Cap Canaille, c’est aussi la possibilité de voir comment Marseille s’est transformée.

Ces projections, organisées en partenariat avec d’autres structures, sont partie intégrante de notre programmation et de la vie de notre salle. Ainsi, le mardi 22 septembre marquera la rentrée des Rencontres Internationales Science et Cinéma au Videodrome 2. Les RISC nous proposent une soirée consacrée au passionnant réalisateur anglais Richard Leacock, pionnier du cinéma direct. Soirée riche et dense en perspective : Frames of reference / référentiels, où deux physiciens nous expliquent les principales propriétés du mouvement, démonstrations à l’appui ; Crystals / cristaux, où le physicien Allan Holden manipule différents matériaux, et nous en démontre le caractère cristallin à l’aide d’opérations simples, facilement réalisables et vérifiables par tout un chacun ; et enfin Galapagos islands (sous réserve), filmé lors de l’expédition de l’ornithologue britannique David Lack aux Iles Galapagos en 1938-39, évocation du voyage de Charles Darwin à bord du Beagle.

Puis, nous aurons la joie d’accueillir le Master pro documentaire de l’Université Aix-Marseille, qui vient fêter ses 10 ans chez nous. Les jeudi 24, vendredi 25 et samedi 26, en soirée et matinée, des films réalisés par des étudiants dans le cadre de cette formation. Dix ans de jeune création, que Les Films du Gabian (structure formée par d’anciens étudiants du master) viendront accompagner vendredi 25 au soir, par une soirée karaoké, où comment détourner l’usage du karaoké par le cinéma (ou détourner le cinéma par le karaoké).

Pour clore cette quinzaine en documentaire toujours, le distributeur Luna Park Films nous propose d’honorer la date anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale en regardant les films de l’enfant terrible de la Nouvelle Vague japonaise, Shöhei Imamura. 26 ans après la défaite, il donne la parole aux soldats japonais qui décidèrent de rester en Thaïlande plutôt que de rentrer au pays.

Documentaires, fictions, expérimentations, toutes ces formes seront représentées, dans cette quinzaine programmée par le réseau toujours plus dense qui se tisse avec le Videodrome 2. Nous vous souhaitons nombreux.

 

Mardi 15 septembre à 20h
La corruption : Leitmotiv du film policier
:: Main basse sur la ville
Francesco Rosi – 1963, Italie, 1h45, version originale sous titrée en français
> Voir le programme de la soirée

 

Mercredi 16 septembre à 16h
Séance jeune public : Dans l’atelier du Magicien Paul Grimault
(à partir de 3 ans)
dans le cadre du programme Kinetica
:: La table tournante
Paul Grimault et Jacques Demy – 1988, France, 1h18
> Voir le programme de l’après-midi

 

Jeudi 17 septembre à 20h
La corruption : Leitmotiv du film policier
:: Serpico
Sydney Lumet – 1973, États-Unis, 2h05, version originale sous-titrée en français
> Voir le programme de la soirée

 

Vendredi 18 septembre à partir de 18h
Les Rendez-vous d’Image de ville
en partenariat avec la MAV PACA & les Éditions Parenthèses
18h
(entrée en libre accès)
« conversation avec… » Corinne Vezzoni (architecte)
20h
:: My Dubai Life
Christian Barani – 2011, France, 1h
en présence de Christian Barani
> Voir le programme de la soirée

 

Samedi 19 septembre à 20h
La corruption : Leitmotiv du film policier
proposée par les Rendez-vous du Plateau
(entrée en libre accès)
:: Cap Canaille
Juliet Berto et Jean-Henri Roger – 1983, France, 1h43
> Voir le programme de la soirée

 

 

Mardi 22 septembre à 20h
Soirée Richard Leacock, pionnier du cinéma direct
proposée par RISC
:: Galapagos Islands
Richard Leacock – 1938-39, États-Unis, 27 min, version originale non sous-titrée
:: Crystals / Cristaux
Richard Leacock – 1959, États-Unis, 24 min, version originale sous-titrée en français
:: Frames of reference / référentiels
Richard Leacock – 1959, États-Unis, 27 min, version originale sous-titrée en français
En présence de Valérie Lalonde, compagne de Richard Leacock avec qui elle a collaboré, comme réalisatrice ou actrice, à de nombreux films, moyens et courts-métrages.
> Voir le programme de la soirée

 

Mercredi 23 septembre à 16h
Séance jeune public : Les rêves de Topor
(à partir de 6 ans)
dans le cadre du programme Kinetica
:: Les escargots
René Laloux (sur des dessins de Topor) – 1966, France, 10 min
:: Téléchat
Série télévisée créée par Roland Topor et Henri Xhonneux – 1983-1986, France-Belgique, 35 min
> Voir le programme de l’après-midi

 

Jeudi 24 septembre de 19h30 à 21h30
Le Master pro « Métiers du film documentaire » fête ses dix ans !
(entrée en libre accès)
:: Renée R. lettres retrouvées
Lisa Rebouleau – 19 min
:: Lance
Laura Taubman (montage Mélanie Brun) – 53 min
> Voir le programme de la soirée

 

Vendredi 25 septembre de 14h à 18h
Le Master pro « Métiers du film documentaire » fête ses dix ans !
(entrée en libre accès)
:: Terra di Nessuno
Jean Boiron Lajous – 1h05
:: Fatima
Nina Khada – 17 min
:: Brawl in the Bronx
Henri Quenette – 52 min
> Voir le programme de l’après-midi

 

Vendredi 25 septembre à partir de 20h
Le Karaoké dans tous ses états, organisé par Les Films du Gabian
Une soirée interactive autour du karaoké détourné : sous-titrages, images, doublages et chansons
(entrée à prix libre entre 2 et 5 euros par session)
20h :: Karaoké domestique de Ines Rabadan – 2013, Belgique, 35 min
21h :: Battle de doublage
22h :: Karaoké politique
à partir de 23h dans l’espace bar :: Karaoké : le grand classique (entrée en libre accès)
> Voir le programme de la soirée

 

Samedi 26 septembre de 10h30 à 12h
Le Master pro « Métiers du film documentaire » fête ses dix ans !
(entrée en libre accès)
:: Jurek
Agnieszka Chmura – 3 min
:: La marche
Sophie Sherman – 20 min
:: Papi et Pipo sont dans un bateau
Françoise Alquier – 32 min
> Voir le programme de la matinée

 

Samedi 26 septembre à 20h
Cinéma japonais, regards sur la Seconde Guerre mondiale #1
proposée par Luna Park Films
(entrée en libre accès)
:: En suivant ces soldats qui ne sont pas revenus : La Thaïlande
Shohei Imamura – 1971, Japon, 43 min, VOstFR
:: La Brute revient au pays natal
Shohei Imamura – 1973, Japon, 46 min, VOstFR
> Voir le programme de la soirée

 

 

Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan


Les tarifs des projections cinéma
(à partir du 15 sept. 2015) :

5€ la séance sans adhésion
4€ la séance avec l’adhésion annuelle
3€ la séance avec l’adhésion de soutien
2€ pour les enfants et séances du mercredi

adhésion annuelle à l’association : 5€
adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 1h avant le début de chaque séance

> Voir les projections des semaines précédentes

 

Publicités