Étoiles hollywoodiennes : Shirley MacLaine :: Vendredi 28 août à 20h30


Inspiré à Billy Wilder par Brève rencontre de David Lean, La Garçonnière est sorti en 1960, un an après Certains l’aiment chaud. Le film s’interroge sur les nombreuses tromperies que nous imposent une société et un monde du travail privilégiant ambition, argent et statut social. A l’époque Shirley Maclaine jouait tous les week-ends au Gin Rami avec Franck Sinatra et Dean Martin.

Vendredi 28 août à 20h30
Videodrome 2
, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

 

La garçonnière
Billy Wilder – 1960, États-Unis, 2h05, version originale sous-titrée en français

:: Le synopsis
C.C. Baxter, dit « Brin d’amour » (Jack Lemmon), est l’un des 31 259 employés de la filiale new-yorkaise d’une des cinq plus grandes compagnies d’assurances américaines. Son rêve ? Grimper les étages de l’immeuble pour se rapprocher du pouvoir suprême. Pour cela, il prête, sans honte ni regrets, sa garçonnière à tous les petits chefs — et même au grand —, qui y emmènent leur conquête d’un soir. Jusqu’au jour où, un Noël encore plus triste que d’habitude, il trouve dans son appartement Fran (émouvante Shirley MacLaine), la jolie employée de l’ascenseur, qui, par désespoir amoureux, a tenté de se suicider…

 

L’ historien du cinéma ­Georges Sadoul avait surnommé Billy Wilder «le boulevardier crépusculaire».
Premier de ses quatre longs métrages en Scope noir et blanc, La Garçonnière est une comédie romantique sombre et grinçante. Le tempo du scénario (I.A.L. Diamond) y est étourdissant et l’humour implacable. La tonalité de l’ensemble a beau être légère, Wilder n’en profite pas moins pour brosser un portrait assassin de la société américaine. Ce que Fran résume elle même ainsi dans le film : « Certains ont tout, d’autres se font avoir, ils savent très bien qu’ils se font avoir, et ils ne peuvent rien y faire. »
Soyons, soit dit en passant, particulièrement attentifs à la scène d’introduction du film qui restera, magnifiée par les décors d’Alexandre Trauner, comme un des sommets de l’art visuel de Billy Wilder.

 

 

Tarifs des projections cinéma :

4€ la séance
3€ la séance avec l’adhésion de soutien
2€ pour les enfants et séances du mercredi

adhésion annuelle à l’association : 5€
adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 1h avant le début de chaque séance

 

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités