Étoiles hollywoodiennes : Katharine Hepburn :: Vendredi 24 juillet à 20h30

L’impossible Monsieur Bébé est le dernier film de Katharine Hepburn pour la RKO.
Il s’agit d’une des plus belles réussites de ce que les critiques appellent la Screwball comedy : comédie loufoque avec des personnages excentriques.
C’est un film qu’on ne peut guère raconter : succession de gags et quiproquos, on suit la richissime et fantasque Susan Vance (Katharine Hepburn) tenter d’attirer l’attention d’un paléontologue rêveur, David Huxley (Cary Grant). Monsieur Bébé est le léopard apprivoisé de Susan Vance.

Vendredi 24 juillet à 20h30
Videodrome 2
, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

 

L’impossible Monsieur Bébé
Howard Hawks – 1938, USA, 1h42, version originale sous-titrée en français

Howard Hawks était américain, et très éclectique : on lui doit des films policiers (Scarface), des films noirs (Le port de l’angoisse, Le Grand Sommeil), des westerns (Rio Bravo, El Dorado), etc.
On dit de lui qu’il filme à hauteur d’hommes, au sens où il se place frontalement devant ses personnages et acteurs, et les laisse prendre de l’ampleur.

Dans L’impossible monsieur Bébé, avec le rythme effréné des gags, il laisse toute la place à ce duo génial et hilarant formé par Katharine Hepburn et Cary Grant.

Ce couple est un pur ravissement de cinéma. George Cukor, réalisateur favori de Katherine Hepburn (7 films ensemble) l’avait mis en scène avant Howard Hawks dans Sylvia Scarlett, que nous diffusons samedi 25 juillet 2015.
> La séance Étoiles Hollywoodiennes : Katharine Hepburn :: Samedi 25 juillet 2015

Katharine Hepburn est née en en 1907 dans une famille aisée et cultivée du New Jersey. Elle prend la décision de devenir comédienne, mais ses débuts au théâtre sont jugés médiocres. Elle insiste, puis part à Hollywood. C’est l’époque des Nababs et des grands studios. C’est également l’époque où David Selznick cherche une actrice américaine pour concurrencer Greta Garbo. Il y a un cahier des charges : il faut une femme au physique androgyne, au visage diaphane, et raffinée. Et c’est ainsi que Katherine Hepburn devint star de la RKO.

Indépendante, fantasque, elle incarne un idéal féminin tout à fait distinct de ses rivales d’alors. Elle n’est pas éthérée (Greta Garbo), pas froide et inaccessible (Marlène Dietrich), pas bombe sexuelle (Mae West, Jean Harlow), pas fatale, comme le sera plus tard Lauren Bacall. Elle irradie d’une puissance d’autonomie, d’émancipation.
Personnage public, on connaît tout de sa vie sentimentale, de son premier mariage avec un millionnaire, par intérêt, de sa liaison avec Howard Hugues. Mais surtout, on sait la beauté de son union avec Spencer Tracy.
Pour ceux qui parlent anglais, écoutez la lire une lettre qu’elle écrivit à Spencer Tracy 18 ans après la disparition de ce dernier.

:: Tarifs des projections cinéma :

4€ la séance
3€ la séance avec l’adhésion de soutien
2€ pour les enfants et séances du mercredi

adhésion annuelle à l’association : 5€
adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 1h avant le début de chaque séance

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités