Étoiles hollywoodiennes : Katharine Hepburn :: Samedi 25 juillet à 20h30


En 1935, George Cukor osa aborder la question de l’identité sexuelle, sous couvert d’une petite comédie légère. Androgyne, vive, audacieuse, dans Sylvia Scarlett Katharine Hepburn est le double de Cukor. Le duo a tourné de nombreux films, tous porteurs d’un message sur le droit à l’ambivalence sexuelle. Mais Sylvia Scarlett reste le plus direct.

Samedi 25 juillet à 20h30
Videodrome 2
, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan

 

Sylvia Scarlett
George Cukor – 1935, USA, 1h30, version originale sous-titrée en français

A la mort de sa mère, Sylvia est seule avec son père, joueur invétéré, criblé de dettes. Elle devient alors complice de ses escroqueries. Pour être plus crédible à ses côtés, Sylvia se fait passer pour un homme. Avec le jeune Jimmy Monkley (Cary Grant), le père et « le fils » forment un impayable trio d’arnaqueurs. Jusqu’au jour où Sylvia croise l’amour et se sent à l’étroit dans ses vêtements de garçon…

Le soir de la première à Hollywood, les spectateurs quittèrent la salle.  A cette époque, l’homosexualité était tabou à Hollywood. George Cukor osa aborder la question de l’identité sexuelle, sous couvert d’une petite comédie légère. Androgyne, vive, audacieuse, Katharine Hepburn est le double de Cukor. Le duo a tourné de nombreux films, tous porteurs d’un message sur le droit à l’ambivalence sexuelle. Mais Sylvia Scarlett reste le plus direct. Le confort que l’héroïne trouve à la fin n’est pas le triomphe du happy end, mais celui de la liberté de choisir sa sexualité. Le texte qui défile avant le générique le précise : « Pour ceux qui sortent des sentiers battus, la vie est une extravagance dans laquelle le bonheur, la chance et l’amour arrivent de façon inattendue. »

George Cukor était un réalisateur d’origine hongroise, né aux USA, et on le dit cinéaste de « la » femme. Les titres de sa filmographie sont éloquents : Tarnished Lady, Girls about town, Little women, Zaza, Susan and God, a Woman’s face, My fair lady, Justine, Travels with my Aunt…

Le duo de comédie Katharine Hepburn / Cary Grant est splendide, et se retrouve dans L’impossible monsieur Bébé, que nous diffusons vendredi 24 juillet 2015.
> La séance Étoiles Hollywoodiennes : Katharine Hepburn :: Vendredi 24 juillet 2015

Katharine Hepburn est née en en 1907 dans une famille aisée et cultivée du New Jersey. Elle prend la décision de devenir comédienne, mais ses débuts au théâtre sont jugés médiocres. Elle insiste, puis part à Hollywood. C’est l’époque des Nababs et des grands studios. C’est également l’époque où David Selznick cherche une actrice américaine pour concurrencer Greta Garbo. Il y a un cahier des charges : il faut une femme au physique androgyne, au visage diaphane, et raffinée. Et c’est ainsi que Katherine Hepburn devint star de la RKO.

Indépendante, libre, celle que son grand amour Spencer Tracy appelait « le sac d’os » a affirmé avec malice et désinvolture une image de femme émancipée, n’hésitant pas à jouer de son physique androgyne.

 

:: Tarifs des projections cinéma :

4€ la séance
3€ la séance avec l’adhésion de soutien
2€ pour les enfants et séances du mercredi

adhésion annuelle à l’association : 5€
adhésion de soutien à l’association : 20€

Ouverture de la billetterie 1h avant le début de chaque séance

> Voir toutes les séances cinéma

 

Publicités