Videodrome 2 a l’esprit fanzine


Culture du DIY, anti-consumérisme et résistance à la culture de masse animent les passionnés de cinéma engagés dans la production des fanzines, objets singuliers présents dans les bacs de la librairie de Videodrome 2 qui n’est pas sans ignorer l’esprit « photocopieuse », le handmade…et le sur-mesure…

Le fanzine, « fanatic magazine », est un objet de collectionneurs et, avant tout, une affaire de genres ; en règle général le « Cinéma Bis ». Après s’être concentré sur le film fantastique, Médusa Fanzine, créé et produit par Didier Lefèvre, a aujourd’hui ouvert les frontières vers d’autres genres : cape et épées, épouvante (…) . Vidéotopsie est un fanzine né en 1993 entre les mains de Thomas Jaëck et David Didelot, férus de films fantastiques, d’horreur, de SF et d’action. Ces deux passionnés s’intéressent particulièrement aux cinématographies des 70’s et 80’s. Torso, quant à lui, s’attache à la carrière des réalisateurs dont les œuvres cinématographiques sont peu étudiées (Takashi Miike, Jeff Liberman, Mario Bava…). Cannibale Fanzine, dont le premier numéro paru en 2009 arbore fièrement le N/B de la photocopieuse, est produit par l’association Cannibale Peluche qui organise des projections de thrillers baroques italiens, de gores asiatiques et nourrit le fanzine d’entretiens et de rencontres avec un cinéma borderline (Jean-Jacques Rousseau, Jess Franco, Jean-Pierre Putters….).

Les tirages sont limités. Personne ne peut prédire le rythme de publication de ces objets bien identifiés qui invitent à l’autonomie et échappent au dépôt légal. Ainsi la parution de ces fanzines est-elle toujours un événement, un acte de création qui associe exigence de contenus, recherche esthétique, inventivité et parti pris à l’encontre de la spécificité d’une production matérielle à l’heure où il est facile de créer et diffuser sur la toile (les e-zines).

> Voir toutes les actualités de la librairie

 

Publicités