Les nouveautés vidéoclub en avril

C’est le début du printemps et nous vous proposons notre sélection de nouvelles saveurs au vidéoclub.

Comme chaque mois nous poursuivons l’ajout au catalogue des œuvres de Werner Herzog, avec Fata Morgana, un film hybride et insaisissable, sorte de « documentaire-trip » filmés lors des voyages du réalisateur en Afrique. Certainement son œuvre la plus contemplative, dans laquelle la musique se substitue souvent à la voix-off, alors que se dévoilent paysages arides et visions hallucinatoires lors de travellings qui semblent infinis tant il s’étirent sur la durée.

Seul autre documentaire du mois, s’il est vraiment possible de le catégoriser ainsi, À l’ouest des rails, le chef-d’œuvre qui fit découvrir Wang Bing il y a douze ans. Le cinéaste y dépeint, durant neuf heures et quatre chapitres, le chant du cygne du plus gros complexe industriel chinois, ville de métal et de rouille, et les derniers ouvriers qui y travaillent encore et dont le nombre s’amenuisent de jours en jours. Le propos social s’accompagne au final d’une virée labyrinthique dans des décors pas si lointains de la science-fiction. Le film fut entre autres primé par le FID Marseille en 2013.

Nous vous proposons aussi de (re)découvrir les deux longs-métrages de Jacques Rozier qu’il nous manquait au catalogue ; Du côté d’Orouët, film dont la poésie douce amère naît progressivement d’un dépouillement de la mise en scène et d’une grande place laissée à l’improvisation. On pense au cinéma de Maurice Pialat, le pessimisme et la radicalité de ton en moins. Quant aux Naufragés de l’île de la tortue, c’est peut-être le secret le mieux gardé de la filmographie de Pierre Richard. Vivement conseillé par l’équipe de Videodrome 2.

Enfin, vous pourrez désormais voir Les dimanches de Ville-d’Avray, film français qui en son temps eut un succès bien plus grand aux États-Unis qu’en France. Une curiosité intéressante, tant pour l’esthétique onirique qui nous évoque par moment La nuit du chasseur de Charles Laughton, que pour le sujet délicat qu’il traite : une histoire d’amour entre un adulte et un enfant.

Au total, plus d’une trentaine de nouveaux films sont disponibles au catalogue du vidéoclub dès aujourd’hui. Et parce que nous essayons de satisfaire vos attentes, nous avons pris en compte quelques unes des suggestions d’acquisitions, et nous préparons pour le courant du mois d’avril une sélection jeunesse conséquente.

> Les conditions locatives et formules d’abonnement

La bête aveugle, Yasuzo Masumura
Tatouage, Yasuzo Masumura
Orgies sadiques de l’ère Edo, Teruo Ishii
Mommy, Xavier Dolan
Les naufragés de la D17, Luc Moullet
Les visiteurs du soir, Marcel Carné
La poison, Sacha Guitry
Le sang du vampire, Henry Cass
Les dimanches de Ville-d’Avray, Serge Bourguignon
Peur sur la ville, Henri Verneuil
Le démon s’éveille la nuit, Fritz Lang
Puppet Master 3, David DeCoteau
Le troisième homme, Carol Reed
La montagne sacrée, Alejandro Jodorowsky
Fando et Lis, Alejandro Jodorowsky
Come back, Africa, Lionel Rogosin
La saison de la terreur, Koji Wakamatsu
Achik Kerib, conte d’un poète amoureux, Sergueï Paradjanov
Fata Morgana, Werner Herzog
La grande extase du sculpteur sur bois Steiner, Werner Herzog
À l’ouest des rails, Wang Bing
Katia et le crocodile, Vera Simkova
Les Goonies, Richard Donner
Mr Hublot & Les Fantastiques livres volants de M. Morris Lessmore
Possession, Andrzej Zuławski
L’argent de poche, François Truffaut
La chambre verte, François Truffaut
A touch of sin, Jia Zhang-Ke
Still Walking, Hirokazu Kore-Eda
Schizophrenia, Gerald Kargl
Le désert rouge, Michelangelo Antonioni
8 ½, Federico Fellini
Le plein pays, Antoine Boutet
Du côté d’Orouët, Jacques Rozier
Les naufragés de l’île de la tortue, Jacques Rozier

> Voir les films dans le catalogue locatif

Publicités