Un cerf se mirant dans l’art vidéo :: Vendredi 10 avril à 20h

« Nous faisons cas du beau, nous méprisons l’utile ;
Et le beau souvent nous détruit.
Ce Cerf blâme ses pieds qui le rendent agile ; 
Il estime un bois qui lui nuit. »
(Jean de La Fontaine)

Vendredi 10 avril à 20h00
Videodrome 2, 49 Cours Julien, 13006 Marseille
> Voir le plan
Entrée en libre accès avec l’adhésion annuelle à 5€
Ouverture de la billetterie à 19h

Un cerf se mirant dans l’art vidéo – programme de courts-métrages présenté présenté par Marc Mercier des Instants Vidéo, 60 min


Chasse au cerf

Julie Faure-Brac – 2013, 18 min
Avec Simon Delattre et Le cerf. Dans une forêt changeante au fil des saisons et des heures, a lieu une étrange chasse au cerf. Un cerf fait de papier et de traits de crayon est poursuivit par un chasseur manipulateur. Leur relation est ambigüe, parfois ils ne font qu’un. Ils naissent, se transfigurent et meurent ensemble.

Apex
Nelly-Ève Rajotte – 2014, 7 min
Apex, déconstruction de la force des éléments du paysage dans une recherche de verticalité. L’espace sonore est faussé de façon à ce qu’il propose un signifiant détourné à l’image. Citation sonore, Slow water de Brian Eno.

Self portrait with a deer
Saana Inari – 2013, 10 min
Autoportrait avec une biche. Vidéo danse.

Brame
Sophie-Charlotte Gautier & Anne Loubet – 2014, 23 min
Pour ligne d’horizon, une poignée d’hommes et de femmes vivant dans l’Avesnois, une forêt, des champs et des terres, le ciel et ses caprices. Des paroles résonnent sur un paysage en plan fixe, comme un tableau : Comment vivre sans la foi ? Un film comme une respiration, une histoire de présence au monde.
Ce film a été réalisé dans le cadre d‘une résidence de création organisée par La chambre d’eau sur le territoire de l’Avesnois.

 

Les Instants Vidéo (Festival international d’art vidéo et multimédia) se veut un espace-temps ou se croisent des destinées, où se tissent de nouvelles cartographies de la création, où se dessinent de nouveaux axes vers des comètes toujours à réinventer…
Les Instants Vidéo Numériques et poétiques sont une association loi 1901, qui a hérité de la manifestation du Festival fondée en 1988 à Manosque (Alpes de Haute Provence). Depuis 2004, l’association est basée à Marseille et cultive le nomadisme. Elle va à la rencontre des publics et des artistes qu’elle aime nommer les poètes électroniques.

 

> Les projections du mercredi 1 au samedi 11 avril

Publicités